Emblème de la mission

Cet emblème commémore la mission Expedition 34/35, la deuxième mission canadienne de longue durée à bord de la Station spatiale internationale (ISS). La bordure et l'espace habitable en rouge soulignent la première fois qu'un Canadien assume le commandement d'un vaisseau spatial, un honneur décerné à l'astronaute de l'Agence spatiale canadienne (ASC) Chris Hadfield. L'élément central représente la Station spatiale internationale – l'unique laboratoire de recherches et d'études en sciences spatiales à long terme dans l'apesanteur de l'espace. Les découvertes scientifiques et les innovations techniques produites à bord de l'ISS ont des applications en sciences de la Terre et en exploration planétaire, laquelle est illustrée par les arcs blanc, argent et rouge qui symbolisent la Terre, la Lune et Mars. Les étoiles font allusion aux trois voyages de Chris Hadfield dans l'espace et à ses trois enfants. L'étoile sertie d'un anneau évoque les centaines d'étoiles autour desquelles des planètes ont récemment été découvertes. La portion azure à la pointe de l'emblème rappelle l'eau – l'élément fondamental de toute forme de vie sur Terre et une ressource à préserver. Un des objectifs sous-jacents de la mission de Chris Hadfield porte sur la sensibilisation à la conservation de l'eau douce. Les ailes d'astronaute dans le haut de l'emblème ont été conférées au colonel Hadfield par le premier ministre du Canada en 1995, en reconnaissance de sa qualification comme premier pilote militaire astronaute du Canada. Tous ces éléments sont enchâssés dans la forme d'un pic de guitare faisant allusion à l'intérêt de Chris pour la musique et mettant à l'avant-scène la science et l'art, caractéristiques particulières de la mission Expedition 34/35.

Écusson d'équipage – Expedition 35

Écusson d'équipage – Expedition 35

Arborant fièrement le chiffre 35, désignant ainsi la 35e expédition à bord de l'ISS, cet écusson représente une vue naturelle de la Terre accompagnée de la Lune telles qu'observées depuis l'ISS lors d'un lever de Soleil comme il s'en produit seize par jour lorsqu'on voyage à vitesse orbitale. On remarquera également que l'atmosphère est divisée en plusieurs bandes lumineuses qui dispersent la lumière solaire en couleurs primaires. La Terre est montrée telle qu'on la voit souvent depuis l'espace, sans frontières ou côtes reconnaissables – tout comme le fait de vivre et de travailler ensemble dans l'espace à cette entreprise internationale estompe les frontières techniques et culturelles entre les nations. L'ISS constitue la figure centrale invisible de l'image puisque l'image représente ce que l'on peut voir en regardant par l'un des hublots de la station spatiale, commémorant ainsi l'utilisation de la station comme habitation de longue durée où les humains peuvent créer des techniques et des technologies pour faire progresser leur exploration de l'univers. Les membres de l'équipage précisent que « l'arc de l'horizon de la Terre et les pointes de lumière du Soleil suggèrent un arc qui tire les flèches de l'imagination vers Mars et le cosmos où notre espèce pourrait, un jour, prospérer ». Les écussons conçus par la NASA en vue des vols de la navette et de la station spatiale sont réservés aux astronautes et aux autres usages officiels que l'Administrateur de la NASA peut autoriser. En ce qui concerne la diffusion dans le grand public, seules des illustrations peuvent être diffusées par les différents médias d'information. Une annonce publique sera faite si jamais cette politique venait à être modifiée, ce que l'on ne prévoit pas pour le moment.