En coulisses

Le travail d'équipe fait partie intégrante de toutes missions spatiales. Derrière chaque astronaute se trouvent des centaines de personnes, dans plusieurs pays et organisations, qui travaillent fort en coulisses pour appuyer l'équipage. Cette section mettra périodiquement en vedette certaines de ces personnes qui se dévouent corps et âme pour le succès de la mission.

De la plume de l'astronaute Jeremy Hansen

L'astronaute de l'Agence spatiale canadienne Jeremy Hansen est assigné comme astronaute de soutien à l'équipage pour la prochaine mission de son collègue Chris Hadfield. Il s'agit d'une excellente occasion d'apprentissage et d'un privilège pour une recrue. Jeremy nous explique ses tâches.

Jeremy Hansen est photographié en compagnie de l'astronaute vétéran Chris Hadfield le 6 avril 2011 avant une simulation de marche spatiale dans le Laboratoire de flottabilité nulle de la NASA Pendant la plongée, Hadfield était dans une salle de contrôle adjacente pour voir l'évolution de Hansen et lui offrir ses conseils. (Source : NASA)

À titre d'astronaute de soutien à l'équipage, je représente les membres des Expéditions 33/34/35 et leur offre mon appui de plusieurs façons.

L'entraînement menant à une mission de six mois à bord de la Station spatiale internationale (ISS) est très intense. Il s'étend sur une période de plus de deux ans et se déroule en grande partie à l'étranger. Comme le calendrier d'entraînement est très exigeant, un astronaute de soutien à l'équipage est chargé de se familiariser avec tous les détails de la mission de l'équipage et la manière dont celui-ci prévoit affronter les différents défis auxquels il fera face. Par exemple, je représente les membres de l'équipage lorsqu'ils ne sont pas libres pour assister aux nombreuses réunions requises pour coordonner les efforts qui rendent les vols spatiaux possibles.

Chris Hadfield et Jeremy Hansen devant le simulateur du Soyouz à Star City, en Russie, en septembre 2011. (Source : ASC)

Jeremy Hansen dans le simulateur du Soyouz à Star City, en Russie. Plutôt serré! (Source : ASC)

En plus de représenter l'équipage, l'une de mes principales tâches consiste à me préparer à occuper un des postes de CAPCOM (liaison vocale avec l'équipage) en vue de guider les astronautes durant leur mission. Je suis également fortement intéressé par la planification des EVA (activités extravéhiculaires, aussi appelées sorties dans l'espace) qui auront lieu au cours de l'expédition. Afin de comprendre parfaitement la dynamique des sorties dans l'espace et de les planifier en conséquence, j'effectue des simulations d'EVA au Laboratoire de flottabilité nulle de la NASA (NBL ou Neutral Buoyancy Laboratory), l'énorme piscine d'entraînement du Johnson Space Center à Houston, qui contient un modèle grandeur nature de la station spatiale. Ainsi, j'acquerrai les connaissances et l'expérience nécessaires pour pouvoir mieux assister et orienter les astronautes par radio lorsqu'ils réaliseront de réelles sorties dans l'espace.

Pour une recrue, occuper le poste d'astronaute de soutien à l'équipage est un privilège et me fournit une excellente occasion de me préparer aux voyages dans l'espace auxquels je participerai un jour.

Suivez @Astro_Jeremy sur Twitter (en anglais)!