Mission Expedition 20/21

Bannière de la mission Expedition 20/21

Description de la mission

Écusson de la mission Expedition 20/21
(Source : Agence spatiale canadienne (ASC))

[D]

Du 27 mai au 1er décembre 2009

En 2008, Robert Thirsk est désigné membre d'équipage de la mission Expedition 20/21. Cette mission a été marquante pour le Canada puisque, pour la première fois, un Canadien a effectué un séjour prolongé à bord de la Station spatiale internationale (ISS). Il a eu le privilège de repousser les limites de l'exploration spatiale en travaillant et en vivant à bord de l'ISS pour une période de six mois. Le lancement a eu lieu le 27 mai 2009 à bord d'une fusée Soyouz à partir du cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan.

Durant cette mission de longue durée, le Docteur (Dr) Thirsk a assumé diverses responsabilités associées à l'entretien et à la réparation de l'ISS et réalisé certaines expériences au nom de chercheurs canadiens et étrangers.

Le Canada à la découverte de nouveaux horizons

Depuis le lancement par la Russie de Spoutnik, premier satellite artificiel de la Terre, en 1957, les pays explorent de nouveaux horizons spatiaux. Au printemps 2009, le Canada a associé technologie de pointe, recherche scientifique d'avant-garde et collaboration internationale à l'intérêt passionné d'un astronaute hautement qualifié pour repousser à nouveau les limites de l'exploration spatiale et de la découverte scientifique.

Le 27 mai 2009, l'astronaute canadien Robert (Bob) Thirsk s'est envolé à bord d'un véhicule russe Soyouz de Baïkonour, au Kazakhstan, pour entreprendre un séjour sans précédent de six mois à bord de l'ISS. Travaillant de concert avec la National Aeronautics and Space Administration (NASA) États-Unis (É.-U.), l'Agence spatiale fédérale russe (Roscosmos), l'Agence spatiale européenne (ESA) et l'Agence d'exploration aérospatiale japonaise (JAXA), le Dr Bob Thirsk et l'Agence spatiale canadienne (ASC) ont eu la possibilité de mettre en évidence les percées de la technologie canadienne et d'effectuer de précieuses recherches expérimentales pour le compte de scientifiques canadiens et internationaux. Ils ont fait connaître plus que jamais auparavant l'expérience spatiale aux Canadiens.

Poser les jalons

La mission Expedition 20/21 a établi une série de points de référence prometteurs pour le programme spatial canadien. Le Dr Thirsk a été le premier astronaute canadien à passer plusieurs mois d'affilée à bord de la ISS - une étape importante pour le programme de vols habités du Canada. Les missions précédentes n'ont jamais duré plus de 18 jours, alors que le Dr Thirsk a vécu et travaillé dans l'ISS pendant six mois. Il a été également le premier astronaute canadien à voyager à bord d'un véhicule russe Soyouz.

Sur la scène mondiale, cette mission a représenté un progrès important sur le plan de la collaboration scientifique à bord de l'ISS. Conçue à l'origine pour loger six astronautes, l'ISS avait servi, jusqu'à maintenant, de résidence permanente à un équipage de trois personnes au plus. Avec la mission Expedition 20/21, l'ISS a réalisé pour la première fois son plein potentiel : six astronautes vivant et collaborant dans ce qui est le plus grand laboratoire scientifique en microgravité jamais construit.

Ainsi, les six personnes composant l'équipage international – un Canadien, deux Américains, deux Russes et un Européen – ont eu plus de temps que tout autre astronaute avant eux pour réaliser des expériences scientifiques dans un environnement d'impesanteur unique. Ces expériences ont fourni de précieuses informations aux scientifiques du monde entier et profiteront aux Canadiens ainsi qu'à la communauté internationale.

Robert (Bob) Thirsk : astronaute, scientifique et pionnier

Au cours de la mission Expedition 20/21, le Dr Robert (Bob) Thirsk a eu de nombreuses responsabilités. En plus d'être médecin de bord, le Dr Thirsk a agit à titre de spécialiste de mission en ce qui concerne le module d'expérimentation embarqué Kibo du Japon. Il a été également spécialiste en robotique et a actionné le Canadarm2, la contribution canadienne de marque à la ISS. Enfin, les expériences scientifiques menées par le Dr Thirsk et la mise en valeur des nouvelles technologies canadiennes ont contribué à l'enrichissement des connaissances, tant au Canada que dans le monde entier.

Des expériences scientifiques inédites

La mission Expedition 20/21 diffère notamment de toutes les autres missions de longue durée par l'ampleur et la portée des expériences qui ont été effectuées à bord de l'ISS. Le Dr Thirsk a fait au moins sept expériences canadiennes, dont l'une appuie un projet de recherche étudiant. Les résultats de chacune de ces expériences auront d'importantes incidences sur les vols spatiaux et la vie des Canadiens, ici sur Terre.