Document d'information

Missions de microsatellites

L'Agence spatiale canadienne (ASC) a attribué cinq contrats à l'industrie canadienne pour la réalisation d'études de faisabilité sur cinq concepts de missions de microsatellites à la suite d'une demande de propositions (DP) diffusée en novembre 2013.

Les missions de microsatellites proposées permettraient de répondre aux besoins nationaux du Canada dans différents domaines, tels que la sécurité, la santé, la surveillance des feux de forêt, des conditions climatiques et de la qualité de l'eau. Cinq missions candidates ont été sélectionnées par les ministères canadiens qui bénéficieront des services fournis par ces missions potentielles. L'enveloppe budgétaire maximale de chaque contrat est comprise entre 300 000 $ et 800 000 $, et elle est valide pour une période de deux (2) ans.

1. Système canadien de tomographie atmosphérique (CATS)

La mission du CATS vise à étudier les processus d'échange entre la stratosphère et la troposphère. Les objectifs primaires de la mission sont :

  • de mieux comprendre et identifier les mécanismes responsables du « trou dans la couche d'ozone » dans la stratosphère de l'Arctique, d'étudier l'impact des polluants comme les aérosols dans les régions non polaires et d'examiner le couplage entre les changements climatiques et le rétablissement de la couche d'ozone des effets des substances qui l'appauvrissent;
  • d'explorer certains des mécanismes qui établissent un lien entre la haute atmosphère et la basse atmosphère, comme le transport de monoxyde d'azote vers le bas et ses effets sur la photochimie de l'ozone.

Entrepreneur principal et sous-traitants de l'industrie : COM DEV Ltd. (principal), Université de Toronto/Institute of Aerospace Studies/Space Flight Laboratory, Surrey Satellite Technologies Limited, Université Harvard

Ministère utilisateur du gouvernement canadien : Environnement Canada

2. CWFMS (Canadian Wildland Fire Monitoring System)

L'objectif de la mission CWFMS est de préparer une nouvelle génération de systèmes spatiaux d'observation des feux de végétation en augmentant à la fois la résolution spatiale et la résolution temporelle des données, et en faisant progresser les outils d'analyse au sol utilisés pour évaluer les émissions de gaz à effet de serre et de polluants, de manière à obtenir de meilleures prévisions en ce qui a trait à la progression de feux et de leurs panaches. Le CWFMS a pour but de suivre les incendies forestiers, ainsi que de déterminer leur distribution spatiale, leur durée, leur étendue et leur intensité (température et libération d'énergie). Il servirait aussi à surveiller et à prévoir les émissions de polluants gazeux et particulaires causées par les feux, de même que d'autres anomalies thermiques, comme les incendies dans les gisements de charbon, les incendies consécutifs à des déversements d'huile et des phénomènes naturels tels les volcans.

Entrepreneur principal et sous-traitants de l'industrie : NGC Aerospace Ltd. (principal), COM DEV Ltd., Université de Toronto/Institute of Aerospace Studies/Space Flight Laboratory, Institut national d'optique, MPB Communications, Université de Sherbrooke, Université de l'Alberta

Ministères utilisateurs du gouvernement canadien : Ressources naturelles Canada, Service canadien des forêts, Environnement Canada, Parcs Canada, ministère de la Défense nationale

3. QEYSSAT (Quantum Encryption and Science Satellite)

L'objectif de la mission QEYSSAT est de fournir une plateforme à la communauté scientifique canadienne, qui est en train de développer de nouvelles applications dans le domaine de la cryptographie quantique. L'objectif principal est de démontrer une nouvelle technologie qui, un jour, donnerait au Canada la capacité de communication depuis l'espace la plus sécuritaire au monde.

La distribution sécuritaire de clés cryptographiques a toujours été un élément crucial de la protection et du partage de renseignements importants et secrets. Des systèmes au sol sont déjà offerts sur le marché, mais ils ne permettent de couvrir qu'une distance maximale de 200 km en raison de l'absorption de photons dans les câbles à fibre optique. Il est bien évident que les systèmes par satellite offrent la meilleure approche possible pour surmonter cette limite de distance grâce à la technologie moderne.

Entrepreneur principal et sous-traitants de l'industrie : COM DEV Ltd. (principal), Université de Toronto/Institute of Aerospace Studies/Space Flight Laboratory, Institut national d'optique, ADGA Group, Université de Waterloo, Université de Calgary

Ministère utilisateur du gouvernement canadien : Centre de la sécurité des télécommunications Canada

4. TICFIRE (Thin Ice Clouds in the Far InfraRed Experiment)

L'objectif de la mission TICFIRE est d'observer les principaux paramètres des nuages de glace fins (TIC) qui se forment dans les régions froides des pôles et dans la tropopause (la zone de transition entre la troposphère et la stratosphère) partout sur la planète, et d'associer ces paramètres à la modification des nuages et de leurs propriétés radiatives, causée par la pollution. Mal compris et rarement mesurés, les TIC, le type de nuage dominant dans l'Arctique, jouent un rôle important dans la génération de masses d'air froid alimentant des tempêtes de grande envergure au cours de la saison froide. Les produits de données incluraient des cartes des types de nuages fins, accompagnées des caractéristiques de ces derniers, de leur évolution dans le temps, des précipitations qu'ils engendrent et du rôle qu'ils jouent par rapport au bilan hydrique et énergétique dans les régions froides, lesquelles sont des sources d'énergie importantes pour le développement des tempêtes.

Entrepreneur principal et sous-traitants de l'industrie : COM DEV Ltd. (principal), NGC Aerospace Ltd., Université de Toronto/Institute of Aerospace Studies/Space Flight Laboratory, Institut national d'optique, Université du Québec à Montréal

Ministère utilisateur du gouvernement canadien : Environnement Canada

5. WATERSAT (Canadian Coastal and Inland Waters)

La mission WATERSAT est une mission microsatellitaire portant sur l'évaluation de la productivité des écosystèmes aquatiques dans les eaux côtières et intérieures du Canada. La mission WATERSAT permettra de :

  • recueillir des données écologiques sur les eaux côtières et les plans d'eau douce de moyenne et grande envergure;
  • surveiller les dangers, les rejets, les effluents et les incidents de pollution;
  • évaluer la productivité des écosystèmes côtiers marins;
  • détecter, surveiller et aider à prévoir les efflorescences algales nuisibles;
  • surveiller la qualité de l'eau dans les plans d'eau douce de moyenne et de grande envergure.

Entrepreneur principal et sous-traitants de l'industrie : MacDonald, Dettwiler and Associates Ltd. (principal), Magellan Aerospace Limited, ABB Canada, ASL Environmental Sciences

Ministères utilisateurs du gouvernement canadien : Pêches et Océans Canada, Environnement Canada, Ressources naturelles Canada, Agence de la santé publique du Canada, ministère de la Défense nationale