RADARSAT-1 : Dix-sept années de francs succès technologiques

Longueuil (Québec), le 9 mai 2013 – Le 29 mars 2013, le premier satellite canadien d'observation de la Terre, RADARSAT-1, a été victime d'une anomalie technique après avoir été en opération pendant 12 années de plus que prévu. Par la suite, l'équipe chargée de son exploitation à l'Agence spatiale canadienne (ASC) a constitué une équipe d'ingénieurs provenant du Gouvernement et de l'industrie, qui a procédé à une vérification exhaustive du système. Après de nombreuses tentatives pour régler les problèmes techniques, l'ASC, en consultation avec son distributeur commercial MDA Geospatial Services Inc. (MDA GSI), en est venue à la conclusion que RADARSAT-1 n'est plus opérationnel après 17 ans de services exceptionnels.

« RADARSAT-1 est une extraordinaire réussite pour le Canada. Il représente l'une des premières et nombreuses technologies de calibre mondial qui ont hissé le Canada au rang de leader international dans l'espace », a déclaré l'honorable Christian Paradis, ministre de l'Industrie et ministre responsable de l'ASC. « Notre gouvernement a toujours été un ardent défenseur du secteur spatial canadien et s'engage à tout mettre en œuvre pour qu'il continue de créer des emplois et de générer croissance et prospérité à long terme pour les Canadiens. »

« RADARSAT-1 a mis en évidence l'innovation technologique canadienne, tout en favorisant le développement d'applications à valeur ajoutée pour satisfaire aux besoins du Canada et du monde entier. Son successeur, RADARSAT-2, continue de miser sur cette technologie radar perfectionnée et fournit à ses clients des images hautement améliorées et diversifiées de la Terre », a ajouté Gilles Leclerc, président intérimaire de l'ASC.

Après avoir complété pas moins de 90 828 orbites autour de la Terre, RADARSAT-1 a fourni 625 848 images à plus de 600 clients et partenaires répartis au Canada et dans 60 pays. Le satellite a contribué à recueillir de l'information sur 244 catastrophes, et il a littéralement cartographié le monde, en assurant la couverture complète des continents, des plateformes continentales et des calottes polaires. 

Parmi ses nombreux exploits, soulignons les Missions de cartographie de l'Antarctique (MCA) réalisées en 1999 et 2000. RADARSAT-1 avait alors permis de créer les toutes premières cartes à une haute résolution encore inégalée de l'ensemble du continent de glace. Il a également assuré la première couverture radar stéréoscopique de la masse continentale de la planète, la première couverture interférométrique à haute résolution du Canada, et produit des instantanés complets des saisons sur tous les continents.

La fin de la mission de RADARSAT-1 n'aura pas d'incidence sur la sécurité des frontières, des côtes et des territoires nordiques du Canada, puisque RADARSAT-2 continue d'offrir aux utilisateurs des données essentielles de très grande qualité. De plus, les images archivées acquises au cours des 17 dernières années sont toujours disponibles. La Constellation fait appel à trois satellites qui viendront maximiser la capacité du Canada d'assurer la surveillance en continu depuis l'espace.

À l'instar de RADARSAT-2, qui était le successeur de RADARSAT-1, la mission de la Constellation RADARSAT, dont le lancement est prévu en 2018, viendra en renfort au deuxième engin de la famille RADARSAT. Cela s'inscrit dans la volonté du gouvernement de maintenir le leadership mondial du Canada en matière d'observation de la Terre, tout en affermissant la capacité du pays de surveiller en permanence son territoire et ses approches maritimes.

Renseignements de base

RADARSAT-1 

Mis au point et exploité par l'ASC, RADARSAT-1 surveille les changements environnementaux et l'état des ressources naturelles de la planète. Lancé le 4 novembre 1995, de la base des Forces aériennes de Vandenberg en Californie, RADARSAT-1 dote le Canada et le monde entier d'un système de satellite radar opérationnel capable de livrer au moment opportun de grandes quantités de données.

Ce satellite d'une grande complexité est équipé d'un puissant instrument radar à synthèse d'ouverture qui capte des images de la Terre, de jour comme de nuit, sans égard aux conditions météorologiques et malgré le couvert nuageux, la fumée et le brouillard. Dès février 1996, RADARSAT-1 commence à fournir des données au gouvernement, aux scientifiques et aux utilisateurs commerciaux œuvrant dans le domaine de la cartographie, de l'étude et de l'observation des glaces, de l'hydrologie, de l'océanographie, de l'agriculture et de la foresterie.

RADARSAT-1, initialement conçu pour fonctionner pendant cinq ans, a dépassé de loin sa durée de vie prévue, et en est à sa 18e année d'exploitation.

RADARSAT-2 

Lancé en décembre 2007, RADARSAT-2 est le satellite radar commercial de prochaine génération du Canada. Il offre de puissantes capacités techniques novatrices qui rehaussent les activités de surveillance maritime, de surveillance des glaces, de gestion des catastrophes, de surveillance environnementale, de gestion des ressources et de cartographie au Canada et dans le monde entier.

Mission de la Constellation RADARSAT 

Grâce à la mission de la Constellation RADARSAT (MCR), issue d'une technologie de pointe, le gouvernement veille à ce que le Canada continue de disposer des outils nécessaires pour assurer sa souveraineté, surveiller et gérer ses ressources et garder l'œil sur son vaste territoire et ses zones côtières.

La MCR assurera une couverture complète de notre vaste masse continentale, de nos océans et de nos approches côtières au moins quotidiennement, et jusqu'à quatre fois par jour dans l'Extrême-Arctique, peu importe les conditions météorologiques. Elle garantit la continuité des données ainsi que des fonctions améliorées aux utilisateurs de RADARSAT-1 et de RADARSAT-2.

- 30 -

Pour plus de Renseignements : Communiquez avec nous.

Agence spatiale canadienne
Bureau des relations avec les médias
Téléphone : 450-926-4370
Courriel :
Site Web : www.asc-csa.gc.ca