Le Canadarm2 a attrapé le Dragon emportant une technologie médicale canadienne à la station spatiale

Longueuil (Québec), le 3 mars 2013Microflow, un appareil de biotechnologie ingénieux fabriqué au Canada est arrivé à la Station spatiale internationale (ISS) à bord de la capsule Dragon de la compagnie SpaceX. L'équipage de l'ISS a utilisé le Canadarm2, le bras robotique de 17 mètres de la station pour attraper le Dragon à 5 h 31 (HNE) ce matin.

Avec l'aide de l'astronaute canadien Chris Hadfield qui surveillait et appuyait les opérations, les contrôleurs de mission au sol basés au siège social de l'Agence spatiale canadienne (ASC) et au Centre spatial Johnson à Houston, au Texas, ont utilisé le Canadarm2 pour amarrer le Dragon à la station à 8 h 56 réalisant ainsi pour la première fois cette délicate opération à distance à partir du sol. Dragon transportait en outre plus d'une tonne d'approvisionnement pour l'ISS, y compris des collations venant de plusieurs régions du Canada qui ont été choisies à partir des suggestions que le public a faites dans le cadre du concours « Collations canadiennes pour l'espace » de l'ASC.

À la suite d'un investissement initial de 300 000 dollars, l'Institut national d'optique (INO) a reçu un contrat de 2,3 millions du gouvernement en 2011 pour concevoir, construire et tester la première génération d'un cytomètre de flux portable pour utilisation à bord de l'ISS. Microflow utilisera l'espace comme environnement d'essai pour développer une technologie médicale plus petite, moins chère et plus rapide pouvant traiter et analyser des échantillons médicaux à bord de l'ISS.

« Notre gouvernement est fier d'appuyer les technologies d'avant-garde produites par des entreprises canadiennes comme Microflow, une technologie biomédicale de pointe », a déclaré l'honorable Christian Paradis, ministre de l'Industrie et ministre responsable de l'ASC. « Ce projet promet de générer des avantages directs aux Canadiens, surtout à ceux qui habitent dans des régions rurales ou éloignées. Il pourrait permettre aux médecins de prélever des échantillons de sang et de les analyser sur place afin d'émettre un diagnostic rapide, en quelques minutes, plutôt que d'envoyer les échantillons en laboratoire pour analyse. Un jour, cette technologie pourrait très bien faire partie des instruments d'analyse dans le cabinet de votre médecin. »

Chris Hadfield, l'astronaute de l'ASC, activera pour la première fois Microflow cette semaine. Le projet Microflow a pour objectif de tester l'approche innovatrice en matière de fibre optique que propose l'INO pour mettre au point un cytomètre robuste, portable et miniaturisé. Les cytomètres de flux sont utilisés pour diverses bio-analyses et applications cliniques, et pour poser des diagnostics de maladies. Cette technologie s'avère idéale pour les bio-analyses effectuées dans l'espace et sur le terrain.

- 30 -

Pour plus de Renseignements : Communiquez avec nous.

Agence spatiale canadienne
Bureau des relations avec les médias
Téléphone : 450-926-4370
Courriel :
Site Web : www.asc-csa.gc.ca