Important financement de la recherche en nanomédecine pour améliorer le diagnostic et le traitement

Important financement de la recherche en nanomédecine pour améliorer le diagnostic et le traitement

M. Gilles Leclerc, directeur général de l'Exploration spatiale à l'Agence spatiale canadienne (ASC); Dr Colin Carrie, député fédéral d'Oshawa; Dre Jane Aubin, directrice scientifique de l'Institut de l'appareil locomoteur et de l'arthrite des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC); Dre Shana Kelley, Université de Toronto; et le professeur Peter Lewis, vice président associé (Recherche) à l'Université de Toronto.

Toronto (Ontario), le 16 mars 2011 – Sept nouveaux projets de recherche en médecine régénératrice et en nanomédecine bénéficieront d'un financement de 16 millions de dollars. Les études, cofinancées par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et l'Agence spatiale canadienne (ASC), ont été annoncées aujourd'hui à l'Université de Toronto par le Dr Colin Carrie, député fédéral d'Oshawa, la Dre Jane Aubin, directrice scientifique de l'Institut de l'appareil locomoteur et de l'arthrite des Instituts de recherche en santé du Canada, M. Gilles Leclerc, directeur général de l'Exploration spatiale à l'ASC, et le professeur Peter Lewis, vice président associé (Recherche) à l'Université de Toronto.

« Le gouvernement du Canada est fier d'appuyer les projets de médecine régénératrice et de nanomédecine qui amélioreront la santé des Canadiens », mentionne le Dr Carrie. « Les connaissances tirées de ces projets de recherche pourraient aussi avoir des retombées sociales et économiques d'envergure. »

« Les IRSC sont ravis de s'associer à l'ASC pour appuyer la recherche visant le développement de technologies et d'approches pour améliorer le sort des patients », a dit la Dre Aubin. « Les projets de recherche annoncés aujourd'hui ont pour but d'offrir des thérapies et des approches nouvelles pour traiter les maladies et les affections, et au bout du compte améliorer la qualité de vie des patients et de leur famille. »

La recherche en médecine régénératrice et en nanomédecine vise à prévenir la maladie et à améliorer la santé humaine. La nanomédecine offre des technologies médicales qui détectent l'activité ou fonctionnent à l'échelle moléculaire pour diagnostiquer et traiter la maladie, tandis que la médecine régénératrice stimule le renouvellement des tissus et des organes du corps ou rétablit des fonctions par des moyens naturels et empruntés au génie biomédical. Diverses innovations dans ces domaines ont aidé à lutter contre les maladies vasculaires, le cancer, le diabète, la sclérose en plaques et d'autres maladies chroniques. En encourageant cette recherche, les IRSC et l'ASC propulseront le Canada à l'avant scène de la recherche médicale moderne.

« En travaillant ensemble, les IRSC et l'ASC appuient la recherche scientifique et les innovations qui ont des applications pour les soins de santé sur la Terre et dans l'espace, et qui profitent vraiment aux Canadiens », a dit M. Leclerc. « Nous espérons que des outils de diagnostic à la fine pointe de la technologie amélioreront la santé des astronautes dans l'espace et seront adaptés pour la détection précoce et le traitement de la maladie sur la Terre. »

« Nous félicitons les talentueux chercheurs qui dirigent les projets et croyons que leur travail sur l'intégration de nouvelles technologies dans la recherche en santé a le potentiel de changer radicalement notre façon de diagnostiquer et de traiter la maladie », a dit le professeur Lewis.

Les projets ont été soumis, dans le cadre d'un concours, à un examen par les pairs rigoureux et ont été choisis selon des normes internationales d'excellence scientifique.

Le financement offrira aux chercheurs les possibilités suivantes :

  • Mettre en évidence les microlésions dans la sclérose en plaques à l'aide d'un nouvel outil permettant de quantifier la cause de la maladie et de déterminer l'efficacité d'un traitement, Dr Daniel Côté, Université Laval;
  • Créer des nanomédicaments personnalisés pour neutraliser les gènes responsables du cancer, Dr Peter Cullis, Université de la Colombie-Britannique;
  • Mettre au point des dispositifs à micropuces pour analyser les marqueurs du cancer de la prostate dans le sang, Dre Shana Kelley, Université de Toronto;
  • Créer des cellules productrices d'insuline transplantables à partir de cellules souches pour le diabète, Dr Timothy Kieffer, Université de la Colombie-Britannique;
  • Mettre au point des méthodes de réadaptation sensorimotrice innovantes pour les patients qui ont subi des lésions de la moelle épinière ou un AVC, Dr Serge Rossignol, Université de Montréal;
  • Étudier comment des interventions thérapeutiques nouvelles peuvent permettre de régénérer les vaisseaux sanguins, Dr Michael Sefton, Université de Toronto;
  • Mettre au point des méthodes de guidage par imagerie, grâce à la nanotechnologie, pour le diagnostic et le traitement du cancer du poumon et des maladies vasculaires, Dr Gang Zheng, Réseau universitaire de santé.

Regardez la vidéo du projet de recherche de la Dre Kelley

Document d'information sur les projets financés

À propos des IRSC

Depuis 10 ans, les IRSC contribuent à l'amélioration de la santé des Canadiens et des soins qui leur sont offerts. À titre d'organisme du gouvernement du Canada chargé d'investir dans la recherche en santé, les IRSC aident à la création de données probantes qui permettent d'améliorer les traitements, la prévention et les diagnostics, et qui mènent à de nouveaux produits et services, ainsi qu'à un système de santé renforcé et axé sur le patient. Formés de 13 instituts reconnus à l'échelle internationale, les IRSC soutiennent plus de 13 600 chercheurs et stagiaires en santé dans tout le Canada.
www.irsc-cihr.gc.ca

- 30 -

Pour plus de Renseignements : Communiquez avec nous.

Agence spatiale canadienne
Bureau des relations avec les médias
Téléphone : 450-926-4370
Courriel :
Site Web : www.asc-csa.gc.ca