Nouvelles de la Station spatiale internationale - 2012

Station spatiale internationale

<< Retour à Nouvelles de la Station spatiale internationale

Année 2012

2012-08-30

Des astronautes de la Station spatiale internationale effectuent une autre sortie extravéhiculaire

Aujourd'hui, les astronautes Sunita Williams de la NASA et Akihiko Hoshide de l'Agence spatiale japonaise ont effectué une sortie de 8 heures et 17 minutes dans l'espace pour remplacer le relais d'alimentation MBSU 1 (Main Bus Switching Unit 1) qui était défectueux.

Installé à l'extrémité du Canadarm2, Akihiko Hoshide a enlevé le relais et l'a placé temporairement sur la plateforme de rangement extérieure no 2 où Sunita Williams préparait une pièce de rechange que son coéquipier devait récupérer et installer. Par contre, un boulon récalcitrant les a empêchés d'installer la pièce de rechange, et les astronautes ont finalement sécurisé le relais de rechange à la station à l'aide d'une attache. La tâche sera complétée lors d'une future sortie spatiale.

Les astronautes ont également installé un câble d'alimentation en vue de l'arrivée du module laboratoire polyvalent russe à la fin de l'année prochaine. Toutefois, ils n'ont pas pu compléter leur troisième objectif qui était de remplacer une caméra sur un segment de la perche du Canadarm2.

2012-07-27

Nouvel attrapé cosmique pour le Canadarm2

L'astronaute de l'ISS Joe Acaba a utilisé le Canadarm2 pour saisir le véhicule de transfert japonais HTV3 à 8 h 23 HNE le 27 juillet 2012. HTV3 transporte des provisions à la station orbitale, ainsi que l'expérience canadienne BCAT-C1.

2012-06-22

Mission de ravitaillement robotique - Rapport quotidien des opérations de Dextre au Jour 3

Dextre a terminé avec succès le travail robotique relié à la deuxième phase de la Mission de ravitaillement robotique (RRM) le 21 juin 2012. Muni de l'outil multifonctionnel conçu par la National Aeronautics and Space Administration (NASA), Dextre a utilisé un adaptateur pour exécuter une série d'opérations minutieuses sur un petit bouchon caché sous un premier bouchon; entre autres, il a utilisé un plongeur pour percer un trou minuscule dans le sceau protecteur sur le bouchon afin de simuler une étape essentielle dans le ravitaillement d'un satellite. Le réservoir d'essence sur un satellite est très bien scellé, n'étant pas conçu pour être réparé. Mais un des objectifs de RRM est de démontrer que les robots peuvent le faire.

Après avoir terminé ses tâches sur les deux bouchons, Dextre a ensuite saisi un autre adaptateur pour l'outil multifonctionnel (il y a quatre différents adaptateurs interchangeables). Dextre a réussi à saisir un bouchon avec l'adaptateur : une tâche dont l'alignement est difficile même pour des mains humaines. Ensuite, Dextre a rangé l'outil multifonctionnel et l'adaptateur, et a terminé la journée avec une vérification des caméras dans l'outil à buse en préparation pour la phase suivante de RRM, quand le robot fera une simulation de ravitaillement sur la maquette RRM.

Pour plus d'information au sujet de la Mission de ravitaillement robotique, visitez www.asc-csa.gc.ca/fra/iss/rrm/default.asp

2012-06-21

Mission de ravitaillement robotique - Rapport quotidien des opérations de Dextre au Jour 2 : Lentement, mais sûrement

Le travail robotique à bord de la Station spatiale internationale (ISS) a continué le 20 juin 2012. Dextre a terminé avec succès deux tâches supplémentaires de la RRM.

Étant donné que cette mission a comme but de démontrer comment un robot pourrait entretenir un satellite dans l'espace, plusieurs des tâches de Dextre sont très similaires aux étapes que vous suivez pour mettre de l'essence dans votre propre voiture.

Muni de l'outil multifonctionnel conçu par la NASA, Dextre a utilisé un adaptateur pour dévisser un bouchon sur le module RRM (ce bouchon ressemble un peu à celui sur le réservoir d'essence de votre voiture). Ensuite, le robot à tout faire a rangé le bouchon et son adaptateur dans le compartiment à cet effet. Une fois terminé, Dextre a saisi un autre adaptateur et l'a inspecté en détail en préparation pour les travaux robotiques prévus pour la troisième journée de la mission.

Mission de ravitaillement robotique - Jour 2

Une prise de vue du site de travail de Dextre vers la fin de la deuxième journée de la Mission de ravitaillement robotique (RRM). En préparation pour le Jour 3, Dexte tient un adaptateur sur le bout de l'outil multifonctionnel (à gauche) juste au-dessus du module RRM. (Source : NASA/Agence spatiale canadienne)

Mission de ravitaillement robotique - Jour 2

Cette image est composée de quatre prises de vue des caméras à l'extérieur de la station spatiale, qui permettent aux experts de suivre les mouvements du robot sous différents angles. Ces images ont été prises pendant que Dextre dévissait le bouchon sur le module Mission de ravitaillement robotique (RRM). (Source : NASA/Agence spatiale canadienne)

2012-06-20

Mission de ravitaillement robotique - Rapport quotidien des opérations de Dextre au Jour 1

Dextre a repris les opérations de la RRM le 19 juin 2012 à bord de l'ISS. Le robot à tout faire a été opéré depuis l'Agence spatiale canadienne (ASC) à Saint-Hubert, Québec. Il a travaillé pendant 19 heures pour démontrer comment des satellites pourraient être entretenus dans l'espace.

Les trois composantes du système de robotique canadien à bord de la station spatiale travaillent de concert pour la mission Mission de ravitaillement robotique (RRM) : Dextre est perché au bout de Canadarm2, qui est assis sur la base mobile (hors de vue). (Source : NASA/Agence spatiale canadienne)

Voici comment l'équipe d'ingénierie de Dextre supervise les opérations du robot à tout faire. Cette image est composée de quatre prises de vue des caméras sur l'extérieur de la station spatiale, qui permettent aux experts de suivre les mouvements du robot sous différents angles. (Source : NASA/Agence spatiale canadienne)

Le bout de l'outil multifonctionnel tenu par Dextre (à gauche) pendant que le robot range la valve à deux voies et son adaptateur dans le module Mission de ravitaillement robotique (RRM) (à droite). (Source : NASA/Agence spatiale canadienne)

2012-06-19

Le véhicule réutilisable Dragon a amerri dans l'océan Pacifique à 11 h 42.

Vidéo NASA (anglais seulement) (Source : NASA)

La tâche la plus exigeante de Dextre : La suite de la Mission de ravitaillement robotique sur la Station spatiale internationale (ISS)

Cette mission, dont le travail est le plus complexe jamais entrepris par un robot dans l'espace, est le fruit d'une collaboration entre la NASA et l'Agence spatiale canadienne. La mission a pour but de démontrer qu'il est possible de recourir à un robot pour ravitailler et entretenir des satellites en orbite, surtout ceux qui n'avaient pas été conçus pour être réparés. C'est la première fois que l'on utilise Dextre pour une démonstration de recherche-développement technologique à bord de la station.

Le Goddard Space Flight Center de la NASA a conçu et construit, pour la Mission de ravitaillement robotique, un satellite factice (de la taille d'une machine à laver) équipé de divers capuchons, buses et robinets s'apparentant à ceux que l'on trouve sur les satellites. Depuis sa perche au bout du Canadarm2, Dextre se munit de l'outil multifonctionnel pour dévisser une valve sur le module et la ranger dans un compartiment à cet effet. Ensuite, le robot se sert d'un adaptateur pour enlever un bouchon (un peu comme le bouchon sur le réservoir d'essence d'une voiture) et range ce bouchon dans un compartiment spécial sur le module. Puis, Dextre saisit un autre adaptateur et exécute une série d'opérations minutieuses (et non-visibles) sur un petit bouchon caché sous le premier bouchon. Il utilise un plongeur pour percer un trou minuscule dans le sceau protecteur sur le bouchon afin de simuler une étape essentielle dans le ravitaillement d'un satellite. Dextre termine les opérations en rangeant ses outils et adaptateurs à la fin du jour 3. (Source : Agence spatiale canadienne).

2012-05-31

Le Canadarm2 a saisi le Dragon de SpaceX le 25 mai 2012 à 9 h 56 heure de l'Est

(Source : NASA)

Dragon prend son envol de la Station spatiale internationale

Avec les astronautes Don Pettit et Joe Acaba aux contrôles, le Canadarm2 a désamarré le Dragon de SpaceX de la Station spatiale internationale (ISS) à 5 h 49 HNE. Le véhicule réutilisable Dragon a amerri dans l'océan Pacifique à 11 h 42.

Le Dragon est devenu le premier véhicule commercial à visiter l'ISS. Le Canadarm2 a effectué un attrapé cosmique pour saisir la capsule le 25 mai. Le Dragon a livré 460 kg de nourriture et de vêtements à la station orbitale et est retourné sur Terre avec 620 kg de matériel à son bord.

Dragon prend son envol de l'ISS. Vidéo NASA (anglais seulement)

Revoyez comment le Canadarm2 a saisi le Dragon. Vidéo YouTube

2012-05-25

Comme on peut le voir dans cette animation créée par ordinateur, le Dragon s'approche de la Station spatiale internationale (ISS) et le Canadarm2 saisit la capsule en vol libre pour l'amarrer à la station.

Vidéo YouTube
(Source : Agence spatiale canadienne)

Autre attrapé cosmique réussi!

Le Canadarm2 a saisi le Dragon de SpaceX le 25 mai 2012 à 9 h 56 heure de l'Est pendant que la station survolait l'Australie. Dragon est le premier engin spatial d'une entreprise privée qui se rend à la Station spatiale internationale (ISS).

2012-04-17

Le Canadarm2 saisira le Dragon de SpaceX lors de son vol inaugural vers la Station spatiale internationale (ISS)

« Monde des dragons » ... cette inscription qui figurait parfois sur les cartes anciennes pour marquer la frontière du monde connu semble bien d'actualité au moment où le programme spatial américain amorce une nouvelle étape de l'exploration de l'espace avec le lancement du premier vol commercial à destination de la Station spatiale internationale (ISS). Toutefois, les monstres d'autrefois ont rarement été attendus avec autant d'impatience que ne l'est le Dragon de SpaceX, le premier véhicule cargo privé destiné à desservir la station orbitale.

Représentant une nouvelle ère, le Dragon constitue pour la NASA une autre manière d'aborder le transport spatial. Après le retrait de la navette, la NASA s'est tournée vers le secteur privé pour développer et exploiter des systèmes commerciaux de transport spatial qui sont sécuritaires, fiables et abordables. Dragon a été lancé avec succès le 22 mai 2012 du Centre spatial Kennedy. L'objectif de la mission de 21 jours sera de vérifier la capacité de la capsule inhabitée à effectuer des manœuvres de rendez-vous avec la station. Peu après son lancement, le Dragon subira une série de vérifications pour tester ses systèmes avant son amarrage à la station. Il s'approchera du côté face à la Terre (nadir), puis restera en vol stationnaire à une distance de 2,5 km de manière à permettre l'examen de ses capteurs et de ses systèmes de vol et à s'assurer que la manœuvre peut se faire en toute sécurité. On démontrera aussi la capacité de la capsule à interrompre les manœuvres de rendez-vous.

Autre attrapé cosmique pour le Canadarm2

À la fin de sa mission, le Canadarm2 désamarrera le Dragon et le libérera en vue de son retour sur Terre où il sera récupéré et réutilisé.

Vidéo YouTube
(Source : Agence spatiale canadienne)

Une fois le Dragon prêt à être capturé, le Canadarm2 effectuera un attrapé cosmique : il saisira la capsule et l'installera sur la station spatiale. Avec l'astronaute de la NASA, Don Pettit, et l'astronaute de l'Agence spatiale européenne, André Kuipers, à la barre, le Canadarm2 se déploiera pour attraper le Dragon à une distance de 8 à 10 mètres sous la station. Pettit utilisera le bras robotique pour saisir la capsule et Kuipers sera aux contrôles du Canadarm2 pour installer le Dragon au nœud Harmony de la station. Ce sera la troisième fois que le Canadarm2 saisit un engin en vol libre et l'amarre à la station.

Dextre et le Canadarm2 donnent un coup de main

Au cours des 18 jours où le Dragon restera amarré à la Station spatiale internationale, l'équipage déchargera environ une demi-tonne de nourriture et de vêtements entassés dans la partie pressurisée de la capsule. Le 6e jour, Dextre et le Canadarm2 s'approcheront pour inspecter ses surfaces extérieures et son « coffre »—la partie ouverte, non pressurisée de la capsule qui servira plus tard à transporter des charges utiles et des instruments scientifiques au cours de missions futures.

À la fin de la mission, le Canadarm2 détachera le Dragon de la station de façon que le véhicule réutilisable puisse retourner sur Terre, et y être récupéré et remis en état en vue de sa prochaine mission.

2012-03-09

Lors de la troisième journée de la mission, Dextre a rangé l'outil multifonction et les pinces coupantes.

(Vidéo : NASA/Agence spatiale canadienne).
Écouter la vidéo

Dextre range ses outils après une mission accomplie!

En mars, Dextre a pu mener à bien les phases initiales de la RRM, soit l'enlèvement des raccords de carburant. Il s'agit du travail le plus complexe jamais entrepris par un robot dans l'espace.

« La Mission de ravitaillement robotique demandait une précision chirurgicale de la part de Dextre – et ce dernier à réussi toutes les tâches du premier coup », a déclaré le président de l'Agence spatiale canadienne, Steve MacLean. « C'est un peu comme devoir enfiler une aiguille alors que l'on se trouve au bord d'un tremplin ».

Pour réaliser la première partie de la tâche d'enlèvement des raccords de carburant, Dextre avaient les fonctions suivantes : retirer et tester trois outils pour vérifier s'ils avaient survécu aux rigueurs du lancement, dégager sept verrous de lancement qui retenaient quatre petits adaptateurs d'outils pendant le transport du module vers la station spatiale, et couper deux fils extrêmement fins qui fixaient les capuchons de robinet au module. Pour une des opérations de coupe, Dextre qui mesure 3,7 mètres de hauteur a dû faire glisser un crochet minuscule sous un fil où le dégagement était d'à peine un millimètre. Il s'agit de la tâche la plus précise jamais tentée par le robot canadien de haute technologie.

2012-03-08

Dextre au bout de Canadarm2 en train de ranger les pinces coupantes dans le module RRM construit par le Centre de vols spatiaux Goddard de la NASA.
(Source : NASA)

Dextre procède à la coupe : la tâche s'avère un franc succès!

Le deuxième jour de la mission conjointe NASA-ASC de ravitaillement robotique s'est achevé sur un moment historique pour Dextre, le robot bricoleur canadien de la Station spatiale internationale (ISS).

Dextre a consacré une grande partie de la journée à dégager 7 verrous de lancement qui servaient à fixer 4 adaptateurs d'outils (construits par le Centre de vols spatiaux Goddard de la NASA) à l'intérieur du module RRM pendant le vol à destination de la Station spatiale internationale. (Voir la vidéo sur YouTube).

Après avoir terminé les opérations avec l'outil multifonction (0:10 dans le clip), Canadarm2 a repositionné Dextre pour sectionner le premier de deux fils d'environ l'épaisseur de 4 feuilles de papier.

C'est avec une précision chirurgicale que Dextre a saisi le fil avec les pinces coupantes (1:30). Le robot canadien a procédé à la coupe d'un fil très mince (1:52) servant à fixer un capuchon factice de carburant au module RRM (qui fait penser au fil retenant le capuchon du réservoir de carburant d'une voiture). (Voir la vidéo sur YouTube).

2012-03-07

Quatre prises de vue de Dextre en train d'extraire les pinces coupantes du module RRM à bord la Station spatiale internationale (ISS).
(Source : NASA/Agence spatiale canadienne).

Mission de ravitaillement robotique (RRM) de Dextre : Jour 1

Jour 1 – La première journée de la mission la plus exigeante jamais entreprise par Dextre s'est terminée avec succès, le 7 mars 2012, après que le robot ait complété les trois tâches qui lui avaient été assignées.

Dextre a inspecté trois des quatre outils conçus spécialement pour la mission RRM par le Centre de vols spatiaux Goddard de la NASA. Après les avoir testé individuellement, Dextre a confirmé que l'outil pour retirer les bouchons de sécurité, les pinces coupantes, le manipulateur de couvertures et l'outil multifonction sont prêts pour les opérations à venir.

<< Retour à Nouvelles de la Station spatiale internationale