Simulateur - MOTS

Simulateur d'exploitation et d'entraînement MSS (MOTS)

Le Simulateur d'exploitation et d'entraînement MSS, situé au siège social de l'Agence spatiale canadienne (ASC) à Saint-Hubert, au Québec, est un établissement de formation qui enseigne aux astronautes et cosmonautes les connaissances et compétences requises pour exploiter le Système d'entretien mobile (MSS).

Le MSS, la contribution du Canada à la Station spatiale internationale (ISS), est composé de trois éléments principaux : le Télémanipulateur de la Station spatiale, aussi appelé Canadarm2, la Base mobile, une plate-forme mobile, et le Manipulateur agile spécialisé (SPDM), un robot équipé de deux bras qui accomplit les tâches les plus délicates.

Tous les astronautes et cosmonautes qui exploiteront le MSS de la Station spatiale devront suivre deux semaines de formation intensive aux installations de l'ASC. À l'heure actuelle, les cours offerts portent principalement sur l'utilisation du Canadarm2 et de la Base mobile. Le Canadarm2 a été installé sur la Station spatiale en avril 2001, et la Base mobile sera installée en juin 2002.

Pour recréer un environnement familier, les astronautes s'entraînent sur un poste de travail robotisé (RWS) installé dans une maquette à l'échelle ¾ du laboratoire américain Destiny. Le RWS contient un panneau de commande et d'affichage, un système informatique portatif qui affiche l'interface utilisateur graphique, deux contrôleurs manuels, qui actionnent les mouvements de translation et de rotation de l'extrémité du bras, et trois moniteurs affichant les images des caméras situées sur le Canadarm2 et à d'autres emplacements à l'extérieur de la Station spatiale. Une caractéristique particulière du RWS est le Système canadien de vision spatiale, élément essentiel à la construction et à l'entretien de la Station puisqu'il permet aux astronautes de déterminer exactement le mouvement et l'emplacement des charges utiles, ce qui leur donne une appréciation exacte de la distance et de l'orientation.

Comme dans toute formation, les astronautes doivent suivre un apprentissage théorique suivi d'une formation pratique. À Saint-Hubert, les astronautes apprennent au moyen du Centre didactique multimédia, du MOTS, et d'une formation par la réalité virtuelle. Le programme de formation présente aux astronautes des simulations aussi fidèles que possible de l'environnement spatial, sans pourtant être dans l'espace. Après avoir appris les concepts théoriques en classe, les astronautes pratiquent dans le simulateur. Les séances de pratique sont conçues pour vérifier dans quelle mesure les astronautes ont bien compris la matière exposée en classe.

La formation sur le Canadarm2 est donnée aux astronautes et cosmonautes depuis 1998; elle a été enrichie depuis décembre 2001 pour inclure l'exploitation de la Base mobile. Un cours sur le Manipulateur agile spécialisé (SPDM) sera mis au point séparément.

Après avoir suivi le cours de formation de deux semaines à l'ASC, les astronautes et cosmonautes sont certifiés opérateurs robotiques du MSS, et ils reçoivent un certificat et un écusson orné de deux ailes brodées.

En plus des cours qualifiant l'équipage pour utiliser le MSS en orbite, l'ASC offre aussi des cours spécialisés aux contrôleurs de mission, aux Capcoms (Capsule Communicators), aux directeurs de vol, aux astronautes assurant le soutien de l'équipage et aux instructeurs. L'objectif de ces cours de base personnalisés pour chaque groupe est de mieux informer l'équipe de soutien au sol sur le fonctionnement du MSS, offrant ainsi un appui direct et simplifiant l'interaction avec les astronautes effectuant des activités en orbite. Plusieurs astronautes, cosmonautes et contrôleurs de mission canadiens et étrangers sont diplômés de ce programme de formation.

Après leurs cours, les contrôleurs de mission sont certifiés contrôleurs de mission du MSS et reçoivent un écusson orné d'une seule aile brodée.