Base mobile - Document d'information

En avril 2001, le Canada a lancé le premier élément du Système d'entretien mobile (MSS) – le Canadarm2. Plus long et plus perfectionné que son prédécesseur, le bras de la navette, le Canadarm2 compte sept articulations et peut basculer sur ses extrémités tout le long de la Station spatiale internationale (ISS). Le Canadarm2 a été conçu pour se combiner à deux autres éléments, une plate-forme de travail appelée la Base mobile (MBS) et un robot plus petit à deux bras conçu pour effectuer des tâches plus précises, le Manipulateur agile spécialisé (SPDM). Ces trois éléments sont essentiels à l'assemblage et à l'entretien de la Station, et composent le MSS, la contribution du Canada à l'ISS.

Pendant que l'assemblage de l'ISS se poursuit et que la Station s'agrandit, la MBS assure une plus grande mobilité du Canadarm2 et l'accès à la Station sur toute sa longueur.

En mai 2002, dans le cadre de la mission STS-111 de la National Aeronautics and Space Administration (NASA), la MBS sera lancée et installée sur la Station spatiale. La MBS a été conçue et construite par MD Robotics, le principal entrepreneur du Canadarm2, et une équipe de sous-traitants canadiens.

La MBS sera montée sur un transporteur mobile (MT) américain qui glissera sur des rails sur toute la longueur de la Station. Attachée au MT, la MBS augmentera la mobilité du Canadarm2 et permettra le transport de charges utiles tout le long de la Station au moyen d'un point d'ancrage appelé Siège de charge utile et d'unité remplaçable sur orbite (POA). Le POA de la plate-forme sera utilisé principalement pour transporter de grands éléments structuraux et des charges utiles pesant jusqu'à 20 900 kg, comme des poutrelles, le long de la Station. Un autre point d'ancrage appelé Dispositif standard de fixation à la MBS (MCAS) sera utilisé pour le transport des palettes contenant des charges utiles plus légères, comme des outils de travail et des expériences scientifiques.

Les astronautes utiliseront aussi la MBS comme plate-forme de sorties spatiales. La MBS peut être utilisée par les astronautes comme installation d'entreposage pour divers outils de travail et comme moyen de transport d'un bout à l'autre de la Station. Le Canadarm2 est conçu de telle sorte que des réparations peuvent être effectuées en orbite tout au long de sa vie utile, et la MBS peut servir de plate-forme d'entretien qui retiendrait les deux extrémités du Canadarm2 si le remplacement de l'une de ses articulations était justifié.

La MBS compte quatre points d'ancrage, appelés bornes électromécaniques (PDGF), qui peuvent servir de base au fonctionnement du Canadarm2 et du robot SPDM. Grâce à ces points d'ancrage, la MBS fournit l'électricité et les données aux robots ainsi qu'aux charges utiles qu'ils sont susceptibles de supporter. Ces points d'ancrage émettent et reçoivent aussi les instructions informatiques et les signaux vidéo du poste de travail robotisé, une console située dans la Station, d'où les astronautes contrôlent tout le MSS.

La MBS est aussi équipée d'une Caméra panoramique basculante avec éclairage (CLPA). La caméra couleur est située sur un mât derrière le POA. Cet emplacement offre non seulement une vue générale de la surface supérieure de la MBS, mais aussi une vue imprenable sur les quatre points d'ancrage. Au début, la caméra sera installée sur le dessous du cadre du MCAS pour permettre une prise de vue adéquate de l'accouplement du MBS et du MT durant la mission STS-111. Une fois l'accouplement effectué, la caméra sera replacée à sa position finale durant une sortie spatiale.

La MBS est une structure d'aluminium forte et résistante d'une durée de vie d'au moins 15 ans. La MBS est construite comme tous les éléments de l'ISS, avec une série de modules indépendants et interchangeables appelés unités remplaçables sur orbite (ORU). En cas de problème, les ORU peuvent être remplacés durant les sorties spatiales ou à distance une fois le SPDM installé sur la Station spatiale. La MBS est aussi équipée de deux ordinateurs principaux.

À propos du MT

Tout comme le système de voies ferrées qui transportait les fournitures de l'est au-delà des vastes plaines et montagnes de la côte ouest du Canada, un nouveau système de rails hautement perfectionné sera utilisé pour faire un travail très semblable sur la Station spatiale. Le MT, fourni par les États-Unis, sera une partie intégrante du premier système de rails de l'ISS.

Le MT, une structure de 886 kg, se déplacera le long des rails de la poutrelle intégrée (ITS) et, avec la MBS, constituera la plate-forme de travail du Canadarm2, des astronautes et éventuellement du SPDM. Fort et puissant, ce transporteur en aluminium à grande résistance permet à la MBS de se déplacer vers dix lieux de travail prédéterminés sur la Station spatiale et aide au déploiement de segments de l'ISS grâce à sa capacité de charge utile de 20 954 kg. Le MT se verrouillera aux rails pour transporter les charges utiles les plus massives.

Le MT est contrôlé par un logiciel complexe. Vingt moteurs différents seront utilisés de façon séquentielle pour amener le transporteur d'un point à l'autre et le verrouiller au segment de poutrelle intégrée pour la construction et le branchement à la source d'alimentation, soit le port d'accouplement par liaison ombilicale.

À propos de la poutrelle intégrée

Le MT glissera sur un rail installé sur une grande poutrelle parcourant la longueur de la Station qui, une fois complétée, mesurera plus de 108,5 mètres ou un peu plus qu'un terrain de football canadien. Souvent considérée comme l'épine dorsale de la Station, cette structure américaine est formée de onze segments de poutrelles préintégrés identifiés par leur emplacement, tribord (S) ou bâbord (P), (SÆ, S1, P1, P3/P4, S3/S4, P5, S5, P6, S6). Le transport et l'assemblage du rail seront complétés dans quatre ans, au terme de huit missions de la navette spatiale. Le Canadarm2 continuera de jouer un rôle essentiel dans l'assemblage de cette grande poutrelle.

Fils et câbles serpenteront à travers la poutrelle intégrée pour acheminer l'électricité et les données aux confins de la Station. Les éléments du MSS se déplaceront le long des rails attachés à la poutrelle. Celle-ci abritera aussi des batteries, des radiateurs, des antennes et des gyroscopes.