Les bienfaits de la Station spatiale internationale pour l'humanité

« Allô les cosmonautes, ici la Terre! »

L'éducation des prochaines générations de scientifiques, de technologues, d'ingénieurs et de mathématiciens est un effort mondial, qui inclut les contributions de l'Agence spatiale fédérale russe Roscosmos. Un des principaux objectifs des activités réalisées à bord de la Station spatiale internationale consiste à mettre en œuvre des projets éducatifs et de sensibilisation qui contribuent à intéresser les jeunes aux sciences. Ces projets favorisent également la création d'équipement technologique moderne de pointe et augmente l'appui du public pour les programmes spatiaux en général et l'ISS en particulier. À l'heure actuelle, le segment russe de l'ISS héberge quatre projets de recherche spatiale comportant un volet éducatif. Les projets « Coulomb Crystal», « Shadow-Mayak », « MAI-75 » et « Great Start » ont captivé les élèves partout en Russie et continuent de nourrir leur imagination.

« Coulomb Crystal » est un projet de recherche visant à étudier la dynamique des environnements de solides dispersés dans un champ magnétique non homogène, en microgravité. Les études pilotes à bord de la station spatiale consistent à examiner les propriétés structurelles des transitions de la phase d'agrégat à la phase liquide du cristal coulombien, les processus ondulatoires ainsi que les caractéristiques physiques et mécaniques du mécanisme de réchauffement, et bien d'autres choses encore. Des élèves de tous les niveaux scolaires, y compris secondaire et universitaire, ont eu l'occasion de préparer et de réaliser l'expérience sur la Terre.

Le projet « Shadow-Mayak » est une radiobalise à très haute fréquence qui permet aux adeptes de la radio amateur de communiquer avec l'équipage à bord de la station spatiale. Cet équipement installé dans le segment russe de l'ISS sert d'outil d'apprentissage aux élèves dans le domaine des communications spatiales. Ainsi, les élèves peuvent étudier les conditions d'admission-transfert de la radiobalise, grâce au réseau mondial de radio amateur. Ils étudient également les caractéristiques et la distribution spatiale de l'intensité des diffusions et des rediffusions radio à partir de l'émetteur-récepteur qui se trouve à bord de l'ISS.

Dans la même foulée que le « Shadow-Mayak », le projet « MAI-75 » fait partie d'un ensemble d'appareils de communication installés à bord du segment russe de la station. Il s'agit d'un système de liaison descendante de courtes vidéos de l'espace en temps quasi réel. Cette distribution par réseau offre aux élèves et aux adeptes de la radio amateur de toute la Russie l'occasion d'apprendre directement auprès des explorateurs spatiaux ce que c'est de vivre et de travailler dans l'espace. En outre, l'utilisation d'images de la Terre vue de l'espace s'avère efficace dans le cadre du processus d'apprentissage, car elle suscite l'intérêt des élèves et constitue une source de motivation.

« Great Start » (ou grand départ) est un projet de recherche visant à populariser les réalisations astronautiques en Russie et ailleurs dans le monde. Mise au point grâce à la préparation d'un questionnaire spécial, cette expérience permet au grand public de s'exprimer au sujet de l'un des plus grands événements ayant marqué l'histoire de l'être humain, soit le premier vol de l'être humain dans l'espace, et de se familiariser avec les résultats des projets scientifiques réalisés à bord de la station spatiale. Le projet « Great Start » contribue à la promotion et à l'amélioration de la coopération internationale à bord de la station spatiale afin de faciliter l'intégration de la Russie dans le monde des relations culturelles, éducatives et scientifiques. Ainsi, des ateliers scientifiques à vocation éducative seront tenus afin de faire connaître les réalisations des vols spatiaux habités effectués par la Russie, tout en invitant le grand public à y participer – notamment les élèves et les spécialistes œuvrant dans les domaines concernés par les résultats des missions spatiales.

Dans un avenir rapproché, de nombreuses autres expériences sont prévues dans le cadre du programme éducatif. Le projet « Ecology » (ou écologie) consistera en des expériences réalisées par les élèves et qui feront la démonstration du comportement de particules microscopiques en suspension dans l'air dans des conditions de microgravité. Le projet « Chemistry » (ou chimie) consistera en des expériences réalisées par les élèves qui permettront de saisir des éléments structurels en microgravité dans la forme spécifiée, en se basant sur des matériaux composites de polymère. Enfin, le projet « Diffusion » sera une démonstration éducative du processus de diffusion dans un environnement liquide en apesanteur. Ces projets à vocation éducative font appel à des centaines, voire à des milliers d'élèves répartis dans toutes les régions de la Russie. Comme tous les programmes éducatifs régionaux, nationaux et internationaux de la Station spatiale internationale, ces projets visent à inciter les prochaines générations à étudier et à travailler dans les domaines des sciences, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques.

Diagramme de l'expérience « Shadow-Mayak ». Image: ROSCOSMOS

Diagramme de l'expérience « Shadow-Mayak ». (Source : Roscosmos (Agence spatiale fédérale russe))

Image prise par le centre de réception et de traitement Centre MAI

Image prise par le centre de réception et de traitement Centre MAI (Source : Roscosmos (Agence spatiale fédérale russe))