Les bienfaits de la Station spatiale internationale pour l'humanité

Des élèves s'entraînent comme les astronautes

Lorsqu'on songe à la NASA, il nous vient à l'esprit des images de navettes spatiales, de la Station spatiale internationale ou encore de planètes et de galaxies. Toutefois, la Mission X : Entraîne-toi comme un astronaute de la NASA nous touche d'un peu plus près. En collaboration avec des écoles de quartier partout dans le monde, la Mission X fait appel aux mêmes compétences que celles que l'on utilise pour entraîner les astronautes, pour inciter environ 3700 jeunes répartis dans 40 villes du monde à faire plus d'activités physiques.

Une idée originale du groupe de travail international sur les sciences de la vie dans l'espace ISLSWG (pour International Space Life Science Working Group) et du programme d'éducation et de diffusion portant sur la recherche sur l'humain HRPEO (pour Human Research Program Education and Outreach), la Mission X a débuté dans les écoles américaines le 18 janvier 2010. Le Programme de recherche sur l'humain (ou Human Research Program) de la NASA a financé le programme pilote de la mission, notamment les modules d'activité et d'éducation ainsi qu'un site Web interactif (www.trainlikeanastronaut.org). Le programme est offert en six langues à des participants de 10 pays (États-Unis, Pays-Bas, Italie, France, Allemagne, Japon, Australie, Colombie, Espagne et Royaume-Uni). L'objectif du programme est de rendre la kinésiologie et la nutrition amusantes pour les jeunes en encourageant ces derniers à s'entraîner comme des astronautes.

Chuck Lloyd, le gestionnaire de programme de la NASA responsable du projet, décrit comment le programme spatial suscite l'intérêt des élèves et les incite à y participer activement. « La Mission X vise à inspirer et à éduquer les jeunes pour qu'ils adoptent un mode de vie sain axé sur la pratique quotidienne d'activités physiques grâce aux activités de la Mission X, qui les invite à s'entraîner comme un astronaute. »

Des élèves âgés de 8 à 12 ans découvrent la science qui se cache derrière leurs activités, notamment l'importance de l'hydratation, de la santé osseuse et d'une alimentation équilibrée. Appelés des « explorateurs en bonne forme physique », ces jeunes restent motivés grâce à des méthodes amusantes leur permettant de mesurer leurs réussites. Par exemple, grâce au blogue Des nouvelles de Mission X (site multilingue), ils peuvent voir ce que font d'autres jeunes explorateurs. Tout au long du programme, les « explorateurs en bonne forme physique » y consignent les points qu'ils ont accumulés en exécutant les activités pour aider l'avatar, un astronaute appelé Flat Charlie, à marcher jusqu'à la Lune. Flat Charlie s'est rendu sur la Lune cinq semaines après le début de la mission – c'est donc dire qu'il a parcouru « à pied » une distance de 384 403 km (soit 238 857 milles ) en effectuant 478 millions de pas – et il continue sa route!

Les « explorateurs en bonne forme physique » apprennent également que les astronautes s'entraînent avant, pendant et après une mission, pour conserver une excellente condition physique grâce à une saine alimentation, au repos et au conditionnement physique, et ainsi arriver à bien fonctionner dans les conditions difficiles de la microgravité. M. Lloyd explique pourquoi chacun devrait adopter cette mentalité, même si on ne prévoit pas aller dans l'espace. « Les jeunes doivent aussi faire des choix sensés et trouver un point d'équilibre entre le travail, les loisirs et le repos pour rester au meilleur de leur forme. L'éducation est essentielle à nos jeunes et à nos collectivités pour nous assurer que la population active et les leaders de demain seront bien équipés pour faire face aux rigueurs de notre société. »

Au cours de la première phase du défi, qui a duré six semaines, une compétition amicale a opposé les écoles d'un même pays. La deuxième phase consistera en un défi pluriannuel de la « Mission X : Entraîne-toi comme un astronaute » qui sera ouvert à un plus grand nombre d'élèves et de pays.

Des élèves de l'école Daltonbasisschool

Des élèves de l'école Daltonbasisschool de Tjalk à Lelystad, aux Pays-Bas, participent à l'activité « Bâtis-toi un tronc d'astronaute ».(Photo : ESA)

Des élèves de l'école Media Sandro Pertini à Savona

Des élèves de l'école Media Sandro Pertini à Savona, en Italie, participent à l'activité « Bâtis-toi un tronc d'astronaute ».(Photo : ASI)

Jessica Nimon
Bureau du programme scientifique de la Station spatiale internationale (ou International Space Station Program Science Office)
Centre spatial Johnson de la NASA