État du secteur spatial canadien

Général (à la retraite) Walter Natynczyk, Président (Source : Agence spatiale canadienne)

À titre de président de l'Agence spatiale canadienne (ASC), j'ai l'honneur de présenter le Rapport sur l'état du secteur spatial canadien qui renferme les résultats du sondage national de 2012. Il s'agit d'une évaluation annuelle de l'état du secteur spatial canadien qui fournit aux décideurs et aux intervenants l'information nécessaire pour surveiller les tendances et prendre des décisions fondées sur les faits concernant notre orientation future.

L'effectif de l'industrie spatiale canadienne a connu une hausse depuis la dernière période, avec une augmentation de près de 500 postes dans tout le pays. De même, l'année 2012 a été marquée par plusieurs réalisations et projets intéressants, notamment le renouvellement de notre engagement envers le programme de la Station spatiale internationale au moins jusqu'en 2020, de nouvelles possibilités pour les scientifiques et les ingénieurs qui pourront mettre à l'essai des charges utiles au moyen de ballons stratosphériques, et une collaboration fructueuse avec la NASA dans le cadre de la mission Mars Science Laboratory.

Toutefois, les résultats montrent aussi que le secteur spatial a été confronté à certaines difficultés l'année dernière en raison des revenus à la baisse tant dans le marché intérieur que dans celui des exportations. La baisse de revenus a été ressentie dans bon nombre de secteurs d'activité, de même que dans chacune des régions recensées. Dans l'ensemble, les revenus du secteur spatial ont fléchi de près de 4,5 % entre 2011 et 2012.

Les résultats du sondage de 2012 dressent un portrait de la concurrence et des difficultés, mais les intervenants du milieu spatial canadien ont pu démontrer, encore une fois, qu'ils sont résilients et innovateurs, et qu'ils ont tout pour réussir. L'ASC s'est engagée à soutenir l'industrie spatiale et le milieu universitaire canadiens. Elle est déterminée à mettre en place les assises qui permettront au Canada de briller dans le secteur spatial. À cet égard, l'année 2012 a aussi été marquée par l'achèvement de l'Examen des programmes et des politiques de l'aérospatiale et de l'espace mandaté par le gouvernement du Canada, aussi appelé « Rapport Emerson ». Le rapport fait état de plusieurs observations et recommandations importantes concernant l'amélioration du secteur spatial. Celles-ci sont actuellement à l'étude.

L'information contenue dans la présente publication dépend entièrement de la collaboration active et de la contribution généreuse de nos partenaires, des membres de l'industrie spatiale canadienne et du milieu universitaire. Nous vous remercions tous d'avoir pris le temps de nous transmettre les données nécessaires à la réalisation de cette étude.

Général (à la retraite) Walter Natynczyk
Président de l'Agence spatiale canadienne

État du secteur spatial canadien

  • 2012 (document PDF - 5,6 Mo)
  • 2011 (document PDF - 3,6 Mo)
  • 2010 (document PDF - 4,5 Mo)
  • 2009 (document PDF - 1,3 Mo)
  • 2008 (document PDF - 3,8 Mo)
  • 2007 (document PDF - 1,4 Mo)
  • 2006 (document PDF - 476 Ko)
  • 2005 (document PDF - 2,6 Mo)
  • 2004 (document PDF - 254 Ko)
  • 2003 (document PDF - 272 Ko)
  • 2002 (document PDF - 312 Ko)
  • 2001 (document PDF - 302 Ko)
  • 2000 - Points saillants 2 pages (document PDF - 5,1 Mo)
  • 2000 - Rapport complet 13 pages (document PDF - 1,6 Mo)
  • 1998-1999 - Sommaire exécutif 2 pages (document PDF - 161 Ko)
  • 1998-1999 - Rapport complet 16 pages (document PDF - 696 Ko)
  • 1997 (document PDF - 298 Ko)
  • 1996 (document PDF - 238 Ko)

Nota : Cette page contient des documents dont l'accès peut nécessiter un outil particulier. Si celui-ci n'est pas installé, vous pouvez le télécharger et suivre les instructions d'installation.