Le Dr Garnette Sutherland de l'Université de Calgary remporte le prestigieux Prix de l'année pour la recherche à bord de l'ISS

Le neuroArm est issu de la neurochirurgie robotisée à la base de la technologie du Canadarm, du Canadarm2 et de Dextre

Le 17 juillet 2013 — Le Dr Garnette Sutherland de l'Université de Calgary est l'un des trois chercheurs reconnus par le Programme de la Station spatiale internationale (ISS). On a ainsi voulu rendre hommage aux résultats exceptionnels du robot neuroArm qui ont permis de faire avancer la neurochirurgie par le biais de la technologie spatiale. Le projet a été désigné meilleure application médicale de l'ISS 2012  (Top Medical Application from the International Space Station for 2012) (anglais seulement).

Une équipe dirigée par M. Sutherland à l'Université de Calgary a mis au point le neuroArm avec la collaboration de MacDonald Dettwiler and Associates (MDA) en misant sur la technologie issue des robots de la station spatiale Canadarm2 et Dextre de l'Agence spatiale canadienne (ASC). Cet instrument robotique précis, agile et exempt de tout tremblement constitue une aide chirurgicale qui peut transformer la vie de patients cancéreux atteints de graves tumeurs au cerveau. Le neuroArm peut également être utilisé à l'intérieur d'appareils IRM, ce qui permet aux chirurgiens d'opérer avec une très grande précision tout en examinant l'imagerie en temps réel.

« Cette application technologique nous aide à tirer le plein potentiel des ressources de la recherche-développement. Les avancées technologiques de l'aérospatiale nous fournissent des solutions pour divers problèmes médicaux », a déclaré le Dr Sutherland.

Selon lui, cet honneur vient souligner les efforts de collaboration qu'il a fallu déployer pour créer ce robot de neurochirurgie guidé par des images.

« Je tiens à exprimer toute ma gratitude et aussi à préciser que le neuroArm est le produit de travaux collectifs », a-t-il ajouté.

« Qu'il s'agisse de philanthropes et d'organismes de financement de la recherche, ou encore d'équipes interdisciplinaires composées d'ingénieurs, de scientifiques et de chirurgiens qui mettent au point et testent la technologie, de nombreuses personnes doivent travailler ensemble pour arriver à une innovation technologique de cette envergure. Ce prix témoigne également de la créativité dont il faut faire preuve pour transposer une technologie destinée à un domaine particulier — le spatial — dans un autre domaine complètement différent, et ce, de manière unique et très pratique. Notre projet a réussi à faire entrer la technologie du Canadarm et de Dextre dans la salle d'opération. »

-  Rédigé avec du matériel fourni par l'International Space Station Program Science Officede la National Aeronautics and Space Administration (NASA)