L'EXPRESS sur l'observation de la Terre

EO Express

19 novembre 2012 – no 56

1. Sécurité des sables bitumineux de l'Athabasca : Surveillance des déformations de surface par rejets de vapeur à l'aide de RADARSAT

Un des mandats de l'Office de conservation des ressources énergétiques (Energy Resources Conservation Board [ERCB) de la Commission géologique de l'Alberta (Alberta Geological Survey [AGS]) est de s'assurer que l'extraction de bitume in situ dans les sables bitumineux de l'Alberta se fait en toute sécurité. Une pression excessive à l'intérieur des chambres à vapeur ou une rupture de la roche couverture au-dessus des chambres peuvent mener à un rejet catastrophique de vapeur à la surface, ce qui donnerait lieu à une situation de crise / d'urgence susceptible de mettre des vies en danger et de détruire des ressources précieuses. En étroite collaboration avec la Division des applications et utilisations en observation de la Terre de l'Agence spatiale canadienne, l'ERBC et MacDonald, Dettwiler and Associates Ltd. (MDA) ont mesuré, à l'aide de données InSAR, les déformations de surface dans la région des sables bitumineux de l'Athabasca, qui contient un certain nombre de sites actifs de drainage par gravité au moyen de vapeur (DGMV). Le but visé était de vérifier s'il était possible de recourir à l'interférométrie SAR (InSAR) comme outil de surveillance des risques de rejets de vapeur (préalablement à une crise). Le projet a été mis au point dans le cadre de l'initiative de prestation de produits et services d'information rapides (PSIR) de l'Agence spatiale canadienne (ASC). Pour plus d'informations : guy.aube@asc-csa.gc.ca et corey.froese@ercb.ca.

2. Cryosphère canadienne : Applications des données radar satellitaires de pointe

La glace d'eau douce et le pergélisol représentent des éléments importants du paysage (sub)arctique du Canada et sont liés à chaque aspect de la vie des Canadiens. D'avril 2010 à mars 2012, le Centre canadien de télédétection (CCT) du secteur des sciences de la Terre (SST) de Ressources naturelles Canada a mené un ensemble de projets ambitieux sous les auspices du Programme scientifique en télédétection du SST de RNCan avec des contributions financières du programme Initiatives gouvernementales en observation de la Terre (IGOT) de l'Agence spatiale canadienne, du Programme de l'Année polaire internationale du gouvernement du Canada et du Programme du plateau continental polaire de Ressources naturelles Canada. Les scientifiques du CCT et leurs collaborateurs dans d'autres établissements gouvernementaux et de recherche canadiens ont fait appel à l'analyse d'images RADARSAT et à d'autres formes de données géospatiales et d'observation de la Terre pour améliorer notre connaissance de la cryosphère du Canada. Leur rapport intitulé Advanced SAR Applications for Canada's Cryosphere: Freshwater ice, and Permafrost peut maintenant être consulté en ligne : ftp://ftp2.cits.rncan.gc.ca/pub/geott/ess_pubs/291/291867/gip_094.pdf. Pour plus d'informations : joost.vandersanden@NRCan-RNCan.gc.ca et paul.briand@asc-csa.gc.ca.

3. Renforcement de la capacité en santé publique : Évaluation des risques de contamination microbienne des eaux récréatives par imagerie satellitaire

Les plans d'eau utilisés à des fins récréatives peuvent faire l'objet d'une contamination microbienne et donc constituer un risque pour la santé publique. La vulnérabilité d'une plage à la contamination microbienne dépend en partie de certains déterminants environnementaux (surface imperméable, surface agricole, forêt, milieu humide, topographie, type de sol, etc.). Dans le cadre du programme IGOT de l'Agence spatiale canadienne, la division Populations et Environnement de l'Agence de la santé publique du Canada a réalisé un projet intitulé Évaluation des risques de contamination microbienne des eaux récréatives par imagerie satellitaire. Le projet a permis d'évaluer l'utilité et la valeur ajoutée des images d'observation de la Terre (OT) comme composante dans la surveillance et la gestion des risques microbiens associés aux eaux récréatives. Il a été réalisé sur un échantillon de 78 plages réparties dans trois bassins versants du Québec méridional. Divers systèmes d'OT, dont RADARSAT-2, ENVISAT/MERIS, NOAA/AVHRR, MODIS, Landsat-5/TM, SPOT-5/HRG, WorldView-2 et GeoEye, ont été utilisés pour caractériser les déterminants ciblés. Les résultats des modèles statistiques d'évaluation de risque démontrent que les images d'OT contribuent fortement à l'identification des caractéristiques environnementales associées à un plus grand risque de contamination microbienne. Des associations positives ont été mises en évidence entre le niveau de contamination des eaux et la superficie des terres agricoles adjacentes et la présence de surfaces imperméables. Les données issues de ces images peuvent donc agir comme complément au programme de surveillance, en permettant entre autres de mieux cibler les plages les plus à risque et donc d'aider à une meilleure attribution des ressources. Plusieurs partenaires ont collaboré au projet, dont le Groupe de recherche en épidémiologie des zoonoses et santé publique (GREZOSP) de l'Université de Montréal, le Centre d'applications et recherches en télédétection (CARTEL) de l'Université de Sherbrooke et le CCT. Pour plus d'informations, communiquer par courriel avec stephanie_brazeau@phac-aspc.gc.ca et guy.aube@asc-csa.gc.ca.

4. Gestion des risques de catastrophes : L'ASC et la NASA coopèrent pour surveiller les effets de l'ouragan Leslie sur Terre-Neuve-et-Labrador

Dans le cadre de sa participation au Comité sur les satellites d'observation de la Terre (CEOS), l'ASC collabore avec la NASA dans différents projets de surveillance et de gestion des catastrophes naturelles et d'intervention connexe. En septembre 2012, diverses régions de Terre-Neuve-et-Labrador (T.-N.-L.) (Canada) ont subi des vents violents et des pluies torrentielles associés au passage de l'ouragan Leslie. Dans le cadre d'un partenariat existant, la Division des applications et des utilisations en observation de la Terre (AUOT) de l'ASC et la NASA ont collaboré pour obtenir des données satellitaires d'OT sur les inondations et les glissements de terrain potentiels. L'ASC a planifié l'acquisition et la livraison rapides de diverses scènes RADARSAT-2 sur la péninsule d'Avalon à Terre-Neuve. La NASA a fourni un accès à des images EO-1 ALI et MODIS. Les experts en géomatique ont produit diverses cartes images fondées sur l'analyse de ces images satellite dans le cadre de l'initiative PSIR. Les produits d'OT ont été transmis à des organisations d'urgence dans la province de Terre-Neuve-et-Labrador et à Sécurité publique Canada. Pour plus d'informations : http://effigis.com/wp-content/uploads/Leslie_Sept2012_Carte_LandsatALI_72dpi.jpg; content/uploads/Leslie_Sept2012_Carte_Radar_72dpi.jpg ou communiquer avec guy.aube@asc-csa.gc.ca et stuart.w.frye@nasa.gov.

5. MDA obtient un contrat subséquent visant l'information sur la couverture des terres

Dans le MDA a annoncé le 2 octobre qu'elle a obtenu un contrat subséquent d'une valeur de 9,8 millions de dollars américains pour cartographier la caractérisation des sols à l'échelle mondiale. MDA met à profit son logiciel qui identifie les changements dans la couverture des terres pour offrir une solution rapide et rentable répondant aux besoins de sa clientèle. Pour plus d'informations, veuillez consulter: http://www.mdacorporation.com/corporate/news/pr/pr2012100201.cfm

6. MDA continue d'appuyer le gouvernement américain en ce qui concerne les changements dans la couverture des terres

MDA a annoncé le 24 octobre que la National Geospatial-Intelligence Agency (NGA) des États-Unis a exercé une option d'un an, d'une valeur de 4 millions de dollars américains, en vue de poursuivre la fourniture des changements apparents dans la couverture des terres à l'échelle de la planète. MDA fournira les données au sujet des changements sur plus de 100 millions de kilomètres carrés à la surface de la Terre. Pour plus d'informations, veuillez consulter: http://www.mdacorporation.com/corporate/news/pr/pr2012102401.cfm