L'EXPRESS sur l'observation de la Terre

EO Express

Variations du niveau de surface de la mer le long de la côte Pacifique

17 septembre 2012 – no 54

1. Applications de pointe d'observation de la terre pour le secteur des ressources en eau

Le Canada compte plus de deux millions de lacs, un riche réseau hydrographique et un littoral extrêmement long. La surveillance, la gestion et la protection de ces ressources exigent un accès à des données couvrant de vastes régions géographiques. Les images d'observation de la Terre (OT) peuvent être d'une grande utilité à cet égard. Le principal objectif du Programme de développement d'applications en observation de la Terre (PDAOT) de l'Agence spatiale canadienne (ASC) est de promouvoir la mise au point d'applications novatrices et de maximiser l'utilisation de données d'OT par satellite générées par les missions de l'ASC telles que RADARSAT-2. Suite à une demande de propositions (DP), le PDAOT supporte 10 nouveaux projets associés aux ressources en eau. Divers organismes du gouvernement du Canada sont affiliés à chacun de ces projets. Cette édition spéciale du EO-Express offre un résumé de ces nouveaux projets. Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec le gestionnaire du PDAOT: yann.denis@asc-csa.gc.ca.

2. Mise en œuvre de pratiques de gestion bénéfiques pour la préservation des sols : évaluation des conditions extrêmes d'humidité du sol à l'aide de données RADARSAT-2 et de SMOS

Le Canada a besoin de surveiller l'humidité du sol dans le cadre de ses programmes agricoles et environnementaux. Les organismes gouvernementaux doivent pouvoir repérer les zones présentant des risques de sécheresse et d'inondation et dresser des cartes de ces zones à l'aide de capteurs hyperfréquences multirésolution s'ils veulent prendre des décisions à fondement scientifique et réduire la responsabilité du gouvernement découlant de conditions climatiques extrêmes. Une estimation précise de l'humidité du sol à l'échelle de la planète est essentielle pour les applications de prévisions météorologiques. Dans le cadre du PDAOT de l'ASC, Array Systems Computing Inc. (ARRAY) procède à une évaluation des changements dans l'humidité du sol des terres agricoles canadiennes à l'aide de données RADARSAT-2 et SMOS. Le projet a pour objectif premier d'améliorer les produits SMOS et de les utiliser conjointement avec des renseignements sur l'humidité du sol obtenus grâce à RADARSAT-2 pour évaluer les conditions extrêmes d'humidité dans les zones agricoles du Canada. ARRAY travaillera en étroite collaboration avec Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) et Environnement Canada (EC) afin de répondre à leurs besoins de disposer de produits SMOS et RADARSAT. Le projet sera appuyé par une équipe de spécialistes scientifiques du Centre d'Études Spatiales de la BIOsphère (CESBIO) de Toulouse (France). Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec ali@array.ca et Stephane.Chalifoux@asc-csa.gc.ca.

3. Surveillance et sécurité maritime: un système de suivi de navires suspects à des fins de protection des eaux canadiennes basé sur les données RADARSAT-2

Depuis septembre 2001, les gouvernements et les forces armées du monde entier cherchent à trouver la voie à suivre dans le domaine profondément modifié de la sécurité du territoire national. Dans le cadre du PDAOT de l'ASC, MDA (Richmond, C.-B.) travaille à la mise au point d'un service d'alerte aux navires suspects (SVA, pour Suspicious Vessel Alert) qui fait appel à des technologies innovatrices d'OT pour répondre aux priorités du Canada ainsi qu'aux besoins à long terme de divers ministères fédéraux (GCC/POC, ASFC, TC, GRC et MDN) concernés par les activités illégales dans les eaux côtières et intérieures. Ce service repérera les navires affichant un comportement qui s'écarte de celui des navires respectueux des lois. Le service SVA offre l'avantage de surveiller automatiquement et en continu une région donnée et d'envoyer des alertes au sujet de navires suspects aux opérateurs du Centre des opérations de la sécurité maritime (COSM), aidant ainsi ces derniers à se concentrer sur quelques navires plutôt que sur des milliers à l'écran. Le service SVA s'adresse à divers organismes gouvernementaux fédéraux et les aide à prendre des décisions en matière d'intervention. Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec MEL@mdacorporation.com et guy.aube@asc-csa.gc.ca.

4. Protection de nos infrastructures dans le Nord : adaptation dans les zones de pergélisol à l'aide de RADARSAT-2

Le dégel dans les régions de pergélisol peut détériorer la qualité de l'eau, multiplier les géorisques et abîmer les infrastructures. Dans le cadre du PDAOT de l'ASC, la société 3v Geomatics (Vancouver, B.-C.) va développer des produits permettant de repérer et de suivre les changements associés au dégel du pergélisol riche en glace. Elle perfectionnera les techniques d'interférométrie SAR (InSAR) de manière à maximiser les informations tirées d'images RADARSAT 2. Les organismes gouvernementaux canadiens participants à ce projet sont : Affaires autochtones et Développement du Nord Canada et Ressources naturelles Canada. Les gouvernements du Nunavut, des Territoires du Nord-Ouest et du Yukon y prennent part aussi. Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec jcm@3vgeomatics.com et pierre.nadeau@asc-csa.gc.ca.

5. Contribution à un secteur agricole concurrentiel et respectueux de l'environnement au Canada : estimation intégrée de la rugosité et de l'humidité du sol à l'aide de données polarimétriques SAR

Un des principaux mandats de Parcs Canada est de surveiller et de préserver le patrimoine et les ressources que représentent les parcs nationaux. La collecte de données in situ sur l'humidité du sol dans les parcs situés en régions éloignées constitue un processus lourd et coûteux qui laisse des traces considérables sur l'environnement. Dans le cadre du PDAOT de l'ASC, la société Globvision (Montréal, Québec) travaille 1) à élaborer une méthode intelligente intégrée d'estimation haute fidélité de l'humidité du sol à partir d'images SAR entièrement polarimétriques de RADARSAT-2 et d'autres sources auxiliaires de données, 2) à intégrer la méthode proposée d'estimation de l'humidité du sol à un outil opérationnel, et 3) à démontrer le rendement et les avantages opérationnels de la technologie développée dans la toundra. Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec agarabedian@globvision.com et pierre.nadeau@asc-csa.gc.ca.

6. Promouvoir et protéger la santé des Canadiens : RADARSAT au service de « One Health »

Le Laboratoire de zoonoses d'origine alimentaire (LZA) de l'Agence de la santé publique du Canada (Saint-Hyacinthe, Québec) tient au bien-être de la population canadienne. Dans le cadre de son mandat , il met au point une approche holistique à la prévision, à la prévention et au contrôle des menaces et cherche à comprendre et à gérer une variété de facteurs. Parmi les nombreuses variables à prendre en compte, l'eau joue un rôle clé. Dans le cadre du PDAOT de l'ASC, le projet « RADARSAT for one health » de la société Kepler (Ottawa, Ontario) vise à accroître l'utilisation des données RADARSAT-2 par l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) dans deux applications clés associées à des activités de prévision, de prévention et de contrôle : 1) contaminants microbiens des eaux de surface et 2) vecteurs de maladie (agents, p. ex., moustiques) ayant une influence sur les habitats des milieux humides. Le résultat attendu de ce projet est l'intégration des données RADARSAT-2 de surveillance des niveaux d'eau aux efforts de prévision, de prévention et de contrôle de l'ASPC dans le cadre du paradigme « Une santé ». Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec poncos@kepler-space.com et pierre.nadeau@asc-csa.gc.ca.

7. Améliorer la gestion de l'eau grâce à l'observation de la Terre en Colombie-Britannique

Le saumon rouge du fleuve Fraser, qui est depuis toujours une cible de pêche commerciale rentable, constitue une espèce emblématique pour les peuples autochtones et non autochtones. Cependant, les remontes de saumons rouges du Fraser diminuent de manière constante depuis près de trente ans. En 2009, seulement 1,3 million de saumons sont remontés, soit un minimum presque jamais atteint. Mais, en 2010, il en est remonté trente fois plus, ce qui représente l'une des remontes les plus importantes des cent dernières années. Ni la faible remonte de 2009 ni la remonte importante de 2010 n'étaient prévues, et il s'en est suivi d'importantes perturbations de nature économique. Dans le cadre du PDAOT de l'ASC, ASL Environmental Sciences Inc., en partenariat avec C-CORE et le laboratoire SPECTRAL de l'Université de Victoria et en coopération avec Pêches et Océans Canada, vont développer des produits améliorés sur la qualité de l'eau pour les lacs de salmonidés de la Colombie-Britannique. Le produit final de « LakeView » comprendra un ensemble précieux de produits de données spatiales améliorés sur le lac Chilko et son bassin hydrographique qui seront utiles à de nombreux gestionnaires. Il servira aussi à faire une démonstration de l'utilisation de séries chronologiques, produites à partir de données satellitaires d'OT, dans les domaines de la limnologie et de la biologie du saumon. Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec kersahin@aslenv.com et pierre.nadeau@asc-csa.gc.ca.

8. Améliorer la gestion de l'information hydrologique : cartographie des plans d'eau intérieurs à l'aide de RADARSAT-2

La Base nationale de données topographiques de Ressources naturelles Canada (RNCan) couvre plus de dix millions de kilomètres carrés. Le recours à un outil automatique ou semi-automatique est un aspect crucial de l'élaboration d'une solution opérationnelle permettant de répondre aux besoins d'informations de Ressources naturelles Canada. Dans le cadre du PDAOT de l'ASC, la société Systèmes Info-Électroniques Inc., en collaboration avec le Centre de recherche informatique de Montréal (CRIM), entend développer un système visant à améliorer et à actualiser les cartes existantes des plans d'eau intérieurs ainsi qu'à trouver de nouveaux objets en faisant appel à des données RADARSAT-2 dans le contexte de la mise à jour de l'information hydrologique dans la base de données CanVec. L'objectif principal de ce projet est d'étendre les capacités d'actualisation et d'extraction automatiques de données hydrographiques du logiciel « Autocarto » d'imagerie SPOT-5 aux images RADARSAT-2, et d'améliorer la qualité des produits existants. Des données entièrement polarimétriques et haute résolution de RADARSAT-2 serviront à gérer l'information sur les ressources en eau de surface, qui sont susceptibles d'être touchées par le changement climatique. Le système développé comportera des algorithmes perfectionnés de traitement d'images, spécialement conçus en vue du rendement optimal d'une application sur la cartographie de l'eau. Le système sera mis à l'essai avec des données fournies par RNCan. Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec abdel@info-electronics.com et lyse.champagne@asc-csa.gc.ca.

9. Surveillance des plans d'eau douce au Manitoba à l'aide de données RADARSAT-2 et MERIS

Le lac Winnipeg est le 10e plan d'eau douce en superficie dans le monde, et la qualité de son eau décline rapidement, apparemment en raison des activités humaines et agricoles menées dans le bassin hydrologique. Dans le cadre du PDAOT de l'ASC, Noetix Research collabore avec EC, le Service météorologique du Canada, l'initiative du portail d'EC sur le bassin du lac Winnipeg (LWBP) et Pêches et Océans Canada (POC) (Institut des eaux douces, Winnipeg) en vue de développer 1) un système opérationnel de mise en œuvre de produits sur la qualité de l'eau dérivés de données MERIS; 2) un système opérationnel de mise en œuvre de produits sur la vitesse des vents de surface et la cartographie des algues à l'aide de données RADARSAT-2; 3) les liens et les protocoles Internet nécessaires entre les organismes participants. Le portail LWBP est un guichet unique sur le Web qui permet le partage flexible de données, hébergera les produits générés et offrira un accès aux utilisateurs, qu'il s'agisse de scientifiques ou du grand public. On évaluera l'utilisation du produit sur les vents, tiré d'images SAR et généré par le Service météorologique du Canada (SMC) d'EC, dans le cadre du projet ainsi que les possibilités d'exploiter les produits du projet afin d'améliorer les prévisions sur les vents. Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec john.bennett@noetix.on.ca et lyse.champagne@asc-csa.gc.ca.

10. Mise en œuvre et surveillance d'indicateurs canadiens de durabilité de l'environnement : applications opérationnelles sur les milieux humides à l'aide de RADARSAT-2

Les milieux humides constituent une ressource importante pour le Canada. Ils couvrent environ 18 % du territoire du pays, soit quelque 1,6 million de kilomètres carrés répartis sur 15 écorégions. Comme ailleurs sur Terre, les milieux humides du Canada sont menacés. Dans certaines régions, comme le sud de l'Ontario ou dans la vallée du Saint-Laurent au Québec, plus de 80 % des milieux humides ont été convertis à d'autres utilisations suite à l'urbanisation et au développement de l'agriculture. Dans ce contexte, Effigis Geosolutions (Montréal, Québec) s'associe avec le Service canadien de la faune (SCF) d'Environnement Canada dans le cadre du PDAOT de l'ASC pour la réalisation du projet ReauSO. Ce projet vise principalement à développer des méthodes opérationnelles pour appuyer le SCF dans son mandat qui consiste à définir des indicateurs canadiens de durabilité de l'environnement (ICDE) des milieux humides et à faire le suivi de ces indicateurs en faisant appel principalement aux images polarimétriques et multitemporelles de RADARSAT-2. Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec claire.gosselin@effigis.com ou pierre.nadeau@asc-csa.gc.ca.

11. Améliorations des décisions en matière de gestion de l'eau dans les parcs nationaux du Canada à l'aide de RADARSAT-2

Parcs Canada est un organisme gouvernemental qui est responsable de la gestion et de l'exploitation d'un réseau de 42 parcs nationaux au Canada, de 949 lieux historiques nationaux et de 4 aires marines de conservation. La concurrence liée à l'utilisation de l'eau s'est intensifiée ces dernières années. C'est pourquoi, Parcs Canada désire mettre en œuvre une vision globale de son programme d'amélioration de la gestion de l'eau tout en s'assurant que ses employés ont les outils de gestion nécessaires pour les aider dans la prise de décisions. Dans le cadre du PDAOT de l'ASC, la société AECOM développera une approche améliorée de modélisation hydrologique, fondée sur des outils éprouvés auxquels les données d'OT, telles que des données RADARSAT-2, seront intégrées pour la caractérisation de l'humidité du sol. Parcs Canada (PC) agira à titre d'utilisateur du secteur de l'eau et comme partie prenante à l'exécution du projet. À l'achèvement du projet, Parcs Canada intégrera cette approche dans ses opérations de prévision hydrologique pour le bassin Trent-Severn. Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec francois.trudeau@aecom.com ou pierre.nadeau@asc-csa.gc.ca.