Station météorologique – Capteurs de température

Mesure des conditions météorologiques locales sur Mars

Un froid intense

Lorsque Phoenix a atterri près de la calotte polaire nord de Mars, le Soleil était près de son point le plus élevé de l'année et il a fait jour pendant presque 24 heures. Les températures locales étaient comprises entre -33 °C et -73 °C à -100 °C.

La station météo était équipée de trois capteurs de température, fixés au mât à différents niveaux. Le capteur supérieur se trouvait à environ 2,3 mètres au-dessus du sol.

Les capteurs mesuraient la température en analysant l'effet qu'elle avait sur un courant électrique dans un circuit fermé. C'est le groupe Missions spatiales de MDA (Brampton) qui s'était chargé de leur fabrication.

Les mesures de pression aident à prévoir le temps sur Mars

À peu près de la taille d'un paquet de cartes, le capteur de pression pouvait effectuer des mesures barométriques continues sur le site d'atterrissage de Phoenix. Il était monté sur le côté d'un boîtier électronique installé sur la plateforme de l'atterrisseur.

La pression atmosphérique était équivalente à environ un pour cent de celle observée sur Terre. Les chercheurs ont pu établir une corrélation entre ces données barométriques et les données des autres capteurs pour faire des prévisions météorologiques quotidiennes concernant le site d'atterrissage.

Phoenix

(Photo : ASC / Lockheed Martin)

Le capteur barométrique a été fourni par l'Institut météorologique de la Finlande (anglais seulement).

Qui a vu le vent?

Le capteur de vent situé près du sommet du mât, à côté d'un capteur de température, mesurait la direction et la vitesse du vent sur le site d'atterrissage. Les chercheurs ont dû faire preuve d'imagination et mettre au point un appareil petit et léger composé d'un petit tube et d'une balle pour l'atterrisseur. Lorsque la balle se soulevait et s'animait sous l'effet du vent, des caméras stéréoscopiques installées à bord enregistraient ses mouvements. La déflexion subie par la balle indiquait alors la vitesse et la direction du vent.

La planète Mars est la plupart du temps balayée par des vents légers d'environ quatre kilomètres à l'heure. Ces vents peuvent atteindre 15 à 40 kilomètres à l'heure durant la journée. On a cependant observé les effets produits par des vents violents allant jusqu'à 150 kilomètres à l'heure. Ces tempêtes ont nettoyé le sol des plaines jonchées de cratères et formé des dunes géantes aussi hautes qu'un immeuble de six étages.

Phoenix

Illustration du module d'atterrissage Phoenix. (Image : Laboratoire de recherche sur la propulsion de la NASA, Université de l'Arizona)

Les tempêtes martiennes transportent d'énormes quantités de poussière. Plusieurs dizaines de tempêtes de poussière surviennent chaque année sur la planète rouge. Tous les cinq ou six ans, l'une de ces tempêtes prend des proportions monstrueuses et balaie la planète entière.

Le capteur de vent a été mis au point par l'Université Aarhus du Danemark (anglais seulement) avec le soutien des membres de l'équipe scientifique canadienne.