Profil personnel – candidats astronautes

Les candidats participant au processus de sélection des astronautes ont tous des parcours uniques ainsi que des qualités et des compétences exceptionnelles. Découvrez leur profil hors du commun.

Voir la carte interactive

Jones, Logan

Logan Jones

Lieu de naissance
Edmonton, Alberta, Canada

Lieu de résidence
Miami, Floride, États-Unis

Études

  • Baccalauréat, génie mécanique – Université de l'Alberta
  • Maîtrise, génie aérospatial – Institut supérieur de l'aéronautique et de l'espace
  • Doctorat, mathématiques appliquées et systèmes industriels – Institut supérieur de l'aéronautique et de l'espace

Quel est votre emploi actuel?

Airbus - Je travaille au service de la sécurité des aéronefs et je suis chargé d'élaborer et de mettre en place de nouveaux systèmes qui visent à accroître la sécurité au décollage et à l'atterrissage. En collaboration avec les compagnies aériennes, j'essaie de trouver la meilleure façon d'utiliser ces nouveaux systèmes, que ce soit au moment de former les équipages ou de faire le suivi des données de vol et les analyses de vol. Je participe aussi aux travaux de plusieurs comités internationaux de normalisation pour trouver un moyen de faire adopter plus largement ces technologies de sécurité.

Pourquoi voulez-vous devenir astronaute?

J'ai grandi à la campagne et quand je regardais les étoiles dans le ciel sans pollution lumineuse, je me demandais toujours comment je pourrais m'y rendre. Je pense que les astronautes sont des ambassadeurs de la science et de la technologie. Leur polyvalence est unique : ils font de l'exploration de pointe, réalisent des travaux scientifiques et mènent des expériences pour approfondir nos connaissances. Le travail des astronautes fait non seulement progresser notre savoir sur l'espace, mais il améliore aussi la qualité de la vie sur Terre.

Qu'est-ce qui vous a incité à étudier dans votre domaine?

Après l'obtention de mon baccalauréat ès sciences de l'Université de l'Alberta, je savais que je voulais me spécialiser en aérospatiale. Les écoles françaises offraient l'occasion parfaite de vivre à l'étranger, d'apprendre le français (de manger de la bonne cuisine française) et d'obtenir ma maîtrise. L'ISAE proposait des programmes de maîtrise en génie aérospatial (combinant l'aéronautique et l'astronautique), mais aussi en génie astronautique. La décision était difficile à prendre puisque l'astronautique pouvait davantage me rapprocher de mon rêve de devenir astronaute, alors que l'aérospatiale me donnerait une base de connaissances plus vaste et, par conséquent, plus de possibilités d'emploi. J'ai finalement choisi la maîtrise en génie aérospatial et trouvé un emploi répondant à mon autre passion, les avions.

Pensez à un enseignant qui a eu une influence positive sur vous. Qu'a-t-il fait pour avoir cette si grande influence?

Au cours de ma dernière année à l'Université de l'Alberta, j'ai suivi un cours d'aérodynamique du Pr. Sigurdson. L'aérodynamique peut être très aride (pensez à une longue série d'équations…), mais le Pr Sigurdson commençait presque tous ses cours en racontant des histoires et en utilisant des accessoires. Qu'il s'agisse de vidéos, d'avions téléguidés ou d'anecdotes, il trouvait une façon de tout ramener à ce que nous faisions, pour donner un sens à ces équations. En plus de rendre l'apprentissage agréable, cela nous permettait de faire un lien immédiat entre les principes fondamentaux et leur application concrète.

Qu'aimez-vous le plus de votre emploi?

Chez Airbus, j'ai eu l'occasion unique de participer à toutes les étapes de conception d'un système. Dans les grandes entreprises, il est facile de s'en tenir à un seul sujet : vous êtes « l' »ingénieur concepteur, « le » spécialiste de l'homologation ou « la » personne responsable des opérations aériennes. J'ai eu la chance d'avoir commencé avec la conception, puis d'être passé à l'homologation et, maintenant, j'en suis à la mise en œuvre opérationnelle. Il a été révélateur de constater que les systèmes ne sont pas toujours utilisés de la manière dont nous les avons conçus. Nous devons donc en tenir compte ultérieurement dans le processus de conception.

Quelle personne vivante admirez-vous le plus? OU Qui sont vos héros dans la vraie vie?

J'admire Elon Musk non seulement en raison de ce qu'il a été en mesure de réaliser en si peu de temps, mais plus important encore, parce que ses technologies visent à transformer le monde.

Quel est votre film de science-fiction préféré?

Star Trek : La nouvelle génération a commencé lorsque j'avais 4 ans et a pris fin lorsque j'en avais onze. Cette série télévisée a grandement stimulé mon intérêt pour les STIM et m'a donné envie d'explorer le monde dans lequel nous vivons.

Quelle est votre devise?

« Je ne peux pas croire que la vie ne trouve son sens que dans le bonheur. Selon moi, elle trouve son sens lorsqu'on est utile, responsable et compatissant. Il s'agit avant tout d'avoir une signification, de compter, de militer pour quelque chose et que notre existence ait fait une différence. » [Traduction libre]

Leo Rosten

Quel est le meilleur conseil professionnel que vous ayez jamais reçu?

Quel est votre bien le plus précieux?

Quel est votre endroit préféré sur Terre?

Quelle est votre plus grande réussite selon vous?

Quel est votre livre préféré?

Date de modification :