Biographie de Jennifer (Jenni) Anne MacKinnon Sidey

Jennifer Sidey
  • Date de naissance :
  • Lieu de naissance : Calgary, Alberta, Canada
  • Antécédents : Ingénieure en mécanique, chercheure spécialisée en combustion, professeure adjointe
  • Études : Baccalauréat en génie mécanique, doctorat en ingénierie (combustion)
  • Langues : Anglais, français de base
  • Mission : Formation de base d'astronaute

Médias sociaux

Twitter Instagram

Renseignements personnels : Née le à Calgary, en Alberta. Jennifer Sidey aime jouer au rugby, faire du vélo et enseigner.

Études : Jennifer Sidey possède un baccalauréat en génie mécanique avec spécialisation de l'Université McGill (Montréal, Québec, ). Pendant ses études de baccalauréat, elle a fait de la recherche sur la propagation des flammes en microgravité en collaboration avec l'Agence spatiale canadienne (ASC) et le laboratoire du Centre national de recherches du Canada.

Elle a ensuite déménagé au Royaume-Uni et obtenu un doctorat en ingénierie à l'Université de Cambridge. Ses travaux de recherche ont porté principalement sur la combustion.

Organisations : Université de Cambridge.

Distinctions honorifiques : Prix de la jeune ingénieure de l'année de l'Institute of Engineering and Technology (); Prix du jeune ingénieur de l'année de la Royal Academy of Engineering ().

Faites la connaissance de l'astronaute canadienne Jennifer Sidey

Le , elle a été recrutée par l'ASC pour devenir l'un des deux nouveaux astronautes canadiens après un processus de sélection d'une durée d'un an. Apprenez à mieux connaître Jennifer grâce à ce profil vidéo. Plus d'information sur la vidéo intitulée « Faites la connaissance de l'astronaute canadienne Jennifer Sidey » (Source : ASC.)

Expérience : Avant de se joindre au Programme spatial canadien, Jennifer Sidey était professeure adjointe en moteurs à combustion interne au Département de génie de l'Université de Cambridge. Ses travaux de  recherche portaient sur les flammes, sur l'utilisation que nous en faisons et sur la façon de les empêcher d'émettre des polluants nocifs. Plus précisément, elle travaillait à la mise au point de dispositifs de combustion à faible émission pour les turbines à gaz.

Elle enseignait également à des étudiants de premier cycle et des cycles supérieurs, dans la section Énergie, mécanique des fluides et turbomachines, sur des sujets allant de la production d'énergie conventionnelle ou alternative à la thermodynamique fondamentale et à la physique des flammes.

En dehors de ces responsabilités officielles, elle a aussi agi comme modèle pour les jeunes femmes envisageant une carrière technique dans un domaine scientifique. Plus particulièrement, elle est cofondatrice de la section de Cambridge de Robogals, une organisation internationale dirigée par des étudiants qui vise à inciter et à habiliter les jeunes femmes à étudier les sciences, la technologie, l'ingénierie et les mathématiques grâce à des initiatives amusantes et éducatives. Grâce à ces initiatives, elle a enseigné la programmation à plus de 3 000 jeunes filles à travers le Royaume-Uni. Ces activités d'action éducative ainsi que le succès technique qu'elle a obtenu dans sa carrière universitaire lui ont permis d'obtenir le prestigieux Prix de la jeune ingénieure de l'année de l'Institute of Engineering and Technology et le Prix du jeune ingénieur de l'année de la Royal Academy of Engineering en .

Photo de Jennifer Sidey

Les 17 finalistes de la campagne de recrutement d'astronautes de sont annoncés lors d'une conférence de presse à Toronto, en Ontario. (Source : ASC.)

Expérience comme astronaute : Jennifer Sidey est l'une des deux recrues sélectionnées en par l'ASC à l'issue de la quatrième campagne de recrutement d'astronautes canadiens.

Peu après avoir été recrutée, elle a déménagé à Houston, au Texas, pour commencer sa formation d'astronaute d'une durée de deux ans au Centre spatial Johnson, dans la classe d'astronautes de de la NASA.

La formation des candidats astronautes comprend des séances d'information scientifique et technique, une formation intensive sur les systèmes de la Station spatiale internationale, des simulations d'activités extravéhiculaires (sorties dans l'espace), de la robotique, du conditionnement physique, une formation au pilotage, l'apprentissage du russe et des entrainements de survie en mer et en milieu sauvage.

Questions et réponses – Jennifer Sidey

Lors de la campagne de recrutement d'astronautes de , nous avons demandé aux candidats de nous dire ce qui les motivait à devenir astronaute, qui les avaient inspirés et plus encore. Voici les réponses de Jennifer Sidey.

Espace et exploration

Pourquoi vouliez-vous devenir astronaute?

Je voulais devenir astronaute parce que c'est un défi formidable. Ce travail correspond à mes intérêts puisque je souhaite contribuer à l'avancement de la science pour le bien de la société. Comme astronaute, je serai dans une position privilégiée pour inciter des jeunes de tous horizons à réaliser leurs ambitions en sciences et en génie.

Vidéo - Astronautes recherchés

Si vous pouviez explorer un endroit dans notre système solaire, lequel choisiriez-vous?

Source : ASC.

Travail et études

Qu'est-ce qui vous a incité à étudier dans votre domaine?

J'aime découvrir le fonctionnement des choses utiles et, au début de mes études de génie, j'ai décidé d'étudier la combustion parce qu'il s'agit d'un processus complexe fascinant – il fait intervenir de très nombreux phénomènes différents. L'étude du feu est donc intéressante, mais extrêmement difficile. Je savais aussi qu'en plus de cette spécialisation, la recherche universitaire était faite pour moi parce que je serais ainsi toujours à l'avant-garde des découvertes scientifiques. J'ai maintenant la chance d'apprendre de nouvelles choses sur des processus de combustion utiles et de mettre à profit mes connaissances pour améliorer nos dispositifs de propulsion et de production d'énergie.

Qu'aimiez-vous le plus de votre emploi de professeure adjointe à l'Université de Cambridge?

Interagir avec les étudiants est ce que j'aimais le plus de mon travail. Qu'il s'agisse de supervision en laboratoire ou de cours magistraux en salle de conférence, j'avais la chance formidable d'enseigner les sciences et le génie à des jeunes. C'est ce que je trouvais le plus excitant, unique et satisfaisant dans mon travail.

Quelle est votre plus grande réussite selon vous?

Ma plus grande réussite jusqu'à maintenant est d'avoir obtenu un poste de professeure adjointe à l'Université de Cambridge. J'ai eu un parcours formidable à cet endroit : jamais je n'aurais pensé que je vivrais cela quand je suis arrivée au Royaume-Uni en comme ingénieure fraichement diplômée.

Inspiration et conseils

Quelle est votre devise?

La fortune sourit aux audacieux.

Quel est le meilleur conseil professionnel que vous ayez jamais reçu?

Le meilleur conseil que j'aie jamais reçu est de ne pas s'en faire pour rien. Quelle que soit la carrière, il faudra faire face à des contretemps ou à des difficultés. La meilleure chose à faire, c'est de rester concentré sur l'objectif à long terme. Même si on a l'impression de faire du surplace, il ne faut pas se laisser décourager.

Pensez à un enseignant qui a eu une influence positive sur vous. Qu'a-t-il fait pour avoir cette si grande influence?

Les enseignants exceptionnels qui sont restés dans ma mémoire sont ceux qui ont fait des pieds et des mains pour susciter mon intérêt et éveiller ma curiosité à l'égard des sujets qui m'intéressaient. Je me rappelle une enseignante en particulier qui avait la capacité unique de savoir exactement ce que ses élèves trouveraient passionnant. Ce type d'attention et d'efforts pour stimuler l'intérêt des élèves est l'enseignement le plus encourageant et significatif que j'aie jamais reçu.

Quelle personne vivante admirez-vous le plus? Ou Qui sont vos héros dans la vraie vie?

J'admire les femmes qui ont été des pionnières dans les domaines des sciences et du génie, notamment l'informaticienne Margaret Hamilton, les astronautes Roberta Bondar, Julie Payette et Mae Jemison ainsi que l'ingénieure Nancy Fitzroy. La carrière de toutes ces femmes a été marquée par la bravoure, la compétence et une incroyable persévérance.

Goûts personnels

Quel est votre film de science-fiction préféré?

L'Étranger : le huitième passager.

Quel est votre livre préféré?

Si par une nuit d'hiver un voyageur, d'Italo Calvino.

Quel est votre endroit préféré sur Terre?

L'île de Vancouver.

Quel est votre bien le plus précieux?

Je pense que c'est mon vélo!

Liens utiles

Date de modification :